Défilés Hommes : les tendances pour le printemps-été 2019

Les collections de mode masculine pour le printemps-été 2019, qui viennent d’être présentées à Londres, Florence, Milan et Paris, ont mis en avant notamment dix grandes tendances, surfant sur le phénomène du street et du sportswear introduit ces dernières années. Le survêtement s’érige désormais comme le nouveau costume, le vestiaire de l'homme continuant à muter dans un esprit toujours plus léger et décontracté, sans oublier l’élément sportif et hyper performant avec un accent particulier sur les matières techniques.


N°21, printemps-été 2019 - © PixelFormula
 
La déferlante du plastique

Certains couturiers ont bien essayé de sensibiliser les consommateurs face aux dangers de la pollution et en faveur de la cause des océans envahis de sacs plastique (à noter la présence de ces sacs noués au poignet en guise de bracelet chez Facetasm). Mais il reste encore du travail à faire, à en juger par l’explosion de PVC et matières plastiques vues sur tous les podiums. Comme en témoigne, notamment, la salle entièrement recouverte de plastique et garnie de poufs en PVC ainsi décorée pour le défilé de Prada.
 
Cette matière transparente et brillante, rigide ou fluide, certes proposée dans des formules durables et recyclées chez bon nombre de marques, est particulièrement séduisante pour les créateurs avec son aspect innovant et futuriste. Au-delà des pardessus transparents repérés les saisons dernières, c’est toute la garde-robe qui y passe désormais, déclinée dans des vinyles, toiles cirées, polyesters, silicone, caoutchouc et autres néoprènes. Sans oublier les accessoires, comme la grosse chaîne en plastique vue chez Louis Vuitton, Undercover et Maison Mihara Yasuhiro.


M1992, printemps-été 2019 - © PixelFormula

La maxi veste

La tendance oversized dérivée du streetwear, amorcée ces dernières saisons, s’installe, mais revient à des proportions plus mesurées. Elle s’affiche notamment dans les vestes à grande carrure, qui couvrent systématiquement les cuisses, et offre à l’homme une armure idéale pour affronter un monde toujours plus compétitif. Pour l’été prochain, elle se portera de préférence resserrée à taille avec une ceinture. Pour le reste, le phénomène XXL se retrouve aussi à travers les pantalons amples et confortables, et surtout les maxi chemises, qui prennent l’allure de tuniques.

Le gilet de chasseur

Le thème de la protection entrevu l’hiver dernier perdure et s’installe, allié au besoin de faire front à toutes les situations, dans une vie toujours plus nomade, où l’homme doit pouvoir se mouvoir et voyager sans entrave avec tout le nécessaire sur lui, la tente et le paquetage s’intégrant au vêtement (Rick Owens, Cottweiler).


Junya Watanabe, printemps-été 2019 - © PixelFormula

Cela se traduit par un outerwear fonctionnel hyper équipé, que l’on a vu notamment à travers les pantalons cargo affublés de toutes sortes de poches et les ceintures cartouchières. Mais c’est le gilet qui incarne le mieux cette évolution. Le gilet multi-poches pour baroudeur est omniprésent. Mais il se décline aussi bien en gilet de sauvetage (en orange ou jaune chez Louis Vuitton), en gilet pare-balle (Sankuanz) ou encore en gilet de parachutiste (Junya Watanabe).
 

Fendi, printemps-été 2019 - © PixelFormula

Le grand retour du baise-en-ville

Ce petit sac pour homme, situé entre la pochette et la sacoche, conçu pour contenir le strict nécessaire de voyage, effectue son grand come-back. Très en vogue dans les années 1970, puis tombé dans l’oubli avec son côté un peu désuet, il est bien parti pour redevenir LE It bag masculin. Il se porte en bandoulière, bien coincé sous le bras, ou accroché à une chaîne autour du cou. L’autre tendance est à la micro-pochette, façon étui ou protège-passeport, portée sur la poitrine attachée à un ruban, là encore autour du cou.
 
Le short

C’est la pièce que tout homme devra avoir l’été prochain dans ses bagages ! Le short est totalement dédouané, intégrant la plupart des tenues, le jour comme le soir. Coupe du monde de football oblige, il a particulièrement inspiré les couturiers, qui le proposent en version large et confortable de footballeur ou même d’arbitre (chez Represent).


Prada, printemps-été 2019 - © PixelFormula

Toujours dans le domaine sportif, il y a le short de cycliste, celui de tennisman, le combishort de surfeur ou encore le micro-short running. Quant à Prada, elle remet au goût du jour la version maillot de bain micro et moulant aux imprimés vintage. Le short sert aussi à peaufiner sa dégaine, se portant en double, superposé sur un autre short ou en trompe-l’œil sur un pantalon. Sans oublier les déclinaisons en bermuda dans un costume ou un ensemble streetwear.
 

JUUN.J, printemps-été 2019 - © PixelFormula

Le coupe-vent

Cette pièce a le vent en poupe depuis plusieurs saisons, surfant sur la percée du nylon tout comme sur celle des tissus techniques ultra-résistants. C’est le vêtement incontournable qu’il faudra avoir dans sa garde-robe l’été prochain, de préférence dans le modèle classique avec sa poche kangourou. Les couturiers l’ont proposé dans toutes les tailles et volumes, et revisité dans différentes matières.
 

Craig Green, printemps-été 2019 - © PixelFormula

Le cordon

Surfant sur la vague du sport, entre nautisme et escalade, le cordon est partout, que ce soit sous forme de corde ou de lacets qui virevoltent autour de la silhouette, ajoutant à l’habillement ce petit élément technique supplémentaire. Il est bien visible, enserrant le cou des hommes dans les capuches des sweaters ou des coupe-vent. Mais surtout dans les pantalons-joggings à coulisse, noué en gros nœud dans des couleurs souvent en contraste.
 

A-Cold-Wall, printemps-été 2019 - © PixelFormula

La résille

Ce tissu ajouré venu de l’univers sportif à travers le mesh amplifie ses prestations et versions pour l’été 2019. On le trouve en tricot façon filet de pêche, décliné dans des blousons, ou en chemise élégante et sexy laissant transparaître un tricot de corps noir chez Dolce & Gabbana. Le torse se dévoile à travers un pull-over à mailles larges chez Pal Zileri ou à travers les trous béants des tops en plastique de Raf Simons. Dior réinterprète la résille de manière raffinée dans des cabas noirs tressés façon chaises Thonet.
 
Louis Vuitton, printemps-été 2019 - © PixelFormula

Fluo

Entrevues ces dernières saisons à la faveur de la tendance en forte hausse du workwear, les couleurs flashy utilisées dans les vêtements de sécurité réfléchissants s’incrustent dans toutes les collections. A commencer par le jaune, très présent aussi en lime ou jaune citron, suivi par l’orange, le rose, le turquoise. Des éclats de lumière qui fouettent et dynamisent la plupart des collections.
 

Marni, printemps-été 2019 - © PixelFormula
 
Jamais sans mes chaussettes

C’est le grand moment pour l’industrie de la bonneterie. Toujours sous l’influence du sport, les couturiers ont décrété le port de la chaussette obligatoire pour l’été prochain, y compris dans les sandales. Le look petites chaussettes blanches dans des mocassins sera du dernier chic. Tout autant que les chaussettes colorées, à rayures, avec le logo de la marque bien en vue, de toutes les longueurs, portées le plus souvent avec les incontournables sneakers. La palme revient aux chaussettes à larges bandes façon joueur de rugby, du meilleur effet. Et c'est encore mieux si elles sont dépareillées comme chez Marni !

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversLuxe - Prêt-à-porterLuxe - DiversDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER