×
Publicités
Publié le
25 juin 2013
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Défilés: coup d'envoi de la saison homme à Paris

Publié le
25 juin 2013

Plusieurs nouveaux entrants au calendrier ne manqueront d'attirer l'attention. A commencer par le moins anonyme de tous, Haider Ackermann, dont le retour à la mode masculine –à la demande générale des acheteurs, murmure-t-on– se fera dans la discrétion d’une présentation intime mercredi soir, juste avant Raf Simons. Le créateur avait expérimenté avec succès la mode masculine il y a quelques saisons, sur invitation du Pitti Uomo, dans le cadre d'une prometteuse capsule sélectionnée par les plus prestigieux points de vente du monde. Ils seront tous là mercredi dans un lieuconnu d'eux seuls.

Préentation Berluti, printemps-été 2013 (PixelFormula)



Vendredi: soirée LVMH et autres options
Premier podium officiel également pour la griffe allemande 22/4, qui invente une garde-robe au luxe "sans genre", derrière laquelle se cache la créatrice allemande Stéphanie Hahn, basée à Düsseldorf, haut lieu du menswear germanique. On assistera le même jour au premier défilé Issey Miyake Men sous l’égide de Yusuke Takahashi, promu directeur artistique à l’occasion de cette collection printemps-été 2014. Si Givenchy s’abstient, pour la seconde saison consécutive, de défilé haute couture à Paris, la maison du groupe LVMH sera bien au rendez-vous de l’homme vendredi 28 juin, tout comme Galliano et Berluti qui assureront cette saison une "soirée LVMH", en quelque sorte... Un rendez-vous qu'on sera tenté d'interrompre afin d'assister aux débuts parisiens d'un nouveau talent belge à surveiller, Cédric Jaquemyn. Remarqué dès sa sortie de l’Académie d’Anvers en 2010, il rejoint en off le programme parisien pour son premier défilé à la galerie Dix9, dans le 3e arrondissement, entre Galliano et Berluti.

Toujours vendredi sur la Rive gauche parisienne, le Suédois Jonny Johansson présentera la collection homme d’Acne Studios à la presse, sur rendez-vous uniquement. La marque avait abandonné la saison dernière le format podium, sans doute pour concentrer ses efforts sur les défilés féminins désormais relocalisés à Paris. C’est aussi le cas de Jean Paul Gaultier, qui recevra sur rendez-vous jeudi 27 dans son showroom. Le 28, la griffe japonaise Sacai, qui compte parmi ses nombreux fans un certain Karl Lagerfeld, organisera une présentation sur mannequin dans une galerie du Marais. Un peu plus tard en soirée, tandis que Berluti présentera son nouveau cru estival dans un décor forcément chic, l’incontournable label "haute street" Pigalle dévoilera une collection baptisée "Pause", rue des Martyrs, dans son fief éponyme.

Rick Owens printemps-été 2013 (photo PixelFormula)



Grand spectacle ou tête-à-tête
Des pauses, il y en aura peu dans les jours qui suivront, entre les émergents et les shows des grands, Raf Simons au Bourget, Rick Owens à Bercy, mais aussi Vuitton, Dior, Dries Van Noten, Yamamoto, etc. Il y aura d'autant moins de pauses que beaucoup de maisons françaises et internationales organisent ces jours-ci des présentations pour les précollections femme à Paris, interférent avec le programme de l'homme, mais aussi de la couture la semaine qui suivra.

A noter, la persistance bienvenue des nouveaux "contemporains" français qui suivent le chemin d’Agnès b., leur mère à tous, à l’image d’Ami Alexandre Mattiussi le 29, Melinda Gloss le 30, rejoints cette saison par la jeune griffe 13 Bonaparte installée dans le Haut Marais, Etudes Studio qui fermera son premier pop-up parisien et Surface to Air qui organisera jeudi soir sa première présentation homme au marché des enfants rouges. Chez les avant-gardistes, le label nippon Kolor s’abstient cette saison d’un défilé parisien en raison de son invitation au Pitti Uomo. D'ordinaire enclin aux défilés grandeur nature, Boris Bidjan Saberi optera quant à lui pour un projet filmé présenté dans l'intimité de son showroom. Pas de catwalk non plus cette saison pour Y Project, qui dévoilera son prochain cru sous la forme d'un cocktail en soirée le 28. Idem pour Christian Lacroix, qui a changé de partenaire menswear cette saison et organisera des rendez-vous chez son agence de presse du 28 au 1er juillet.

Mugler, toujours en voie de réorganisation artistique et sans doute plus, s’abstiendra à la fois de défilé et de session commerciale. Le point d’orgue de la semaine de l’homme, comme le veut désormais la tradition, sera donné par Saint Laurent dimanche 30 juin à 20 heures. Dès 21 heures, la maison Versace prendra dans temps mort le relais en amorçant une semaine de la haute couture non moins riche en temps forts.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com