Défilés femme : Paris inaugure une saison de grands renouveaux

Après New York, Londres et Milan, Paris prend le relais et termine le marathon des collections de prêt-à-porter féminin pour le printemps-été 2017. Quelque 5 000 visiteurs sont attendus pour cette manifestation avec 91 défilés prévus, égalant le niveau de septembre 2015, tandis qu'ils étaient 92 en mars dernier.

Cette Semaine de la mode, qui s’étire sur neuf jours pleins, du mardi 27 septembre au mercredi 5 octobre, s'annonce très intense avec une déferlante de nouvelles directions artistiques.

Le dernier défilé Dior signé Raf Simons, l'été dernier - © PixelFormula

Pas moins de cinq nouveaux créateurs font en effet leurs débuts cette saison dans de prestigieuses maisons, et seront scrutés de très près. A commencer par Anthony Vaccarello, qui succède à Hedi Slimane chez Saint Laurent.

Le styliste belge d’origine italienne, qui s’est notamment fait remarquer chez Versace dont il a piloté avec succès la ligne jeune Versus, devra parvenir à prendre d’emblée les distances avec son prédécesseur. Pas facile… Pour relever le défi et se consacrer totalement à Saint Laurent, il a décidé de suspendre sa propre marque, Anthony Vaccarello, qui disparaît donc du programme parisien.

Autre début très attendu et tout aussi délicat, celui de Maria Grazia Chiuri le vendredi 30 septembre chez Christian Dior, qui aura la lourde tâche de supplanter Raf Simons, parti l’an dernier. Ancienne codirectrice artistique de Valentino, la styliste est la première femme à prendre les commandes des collections haute couture, prêt-à-porter et accessoires chez Dior. C’est aussi la deuxième styliste italienne à occuper ce poste après Gianfranco Ferré.

De son côté, l’alter ego de Maria Grazia Chiuri, Pierpaolo Piccioli devra lui aussi essuyer les plâtres, se trouvant seul pour la première fois aux commandes de Valentino. La maison romaine va-t-elle amorcer un nouveau tournant ? Réponse, le dimanche 2 octobre.

Une autre grande griffe attise toutes les curiosités. Il s’agit de Lanvin, séparée de son directeur créatif emblématique Alber Elbaz depuis près d'un an. Le défi de cette autre succession délicate sera relevé par Bouchra Jarrar, désormais aux commandes des collections femme, le mercredi 28 septembre.

Le couple reste à Paris, mais se sépare: Pierpaolo Piccioli se retrouve seul chez Valentino, Maria Grazia Chiuri va chez Dior - © PixelFormula

Enfin, le 3 octobre, les projecteurs seront braqués sur Christine Phung, qui fera ses débuts à la tête du style de Léonard Paris. La jeune designer va combler un vide, la maison étant privée de directeur artistique depuis le départ de Yiqing Yin fin 2015.

Cette saison, deux jeunes créateurs font par ailleurs leur entrée dans le calendrier parisien officiel, tandis que de nombreux nouveaux noms feront leurs premiers pas dans des défilés ou présentations organisés parallèlement à la Fashion Week.

Paule Ka fera ses débuts lors de la journée d’ouverture, le 27 septembre, avec une présentation. Elle était présente aussi durant la dernière Fashion Week parisienne, mais en « off ». Il s'agit de la deuxième collection pilotée par la nouvelle directrice artistique, Alithia Spuri-Zampetti, arrivée un an après le départ du fondateur, Serge Cajfinger, en 2014.
 
L’autre grande débutante est Wanda Nylon, qui en réalité défile déjà depuis quelques saisons à Paris elle aussi en « off ». La créatrice fondatrice de la marque, Johanna Senyk, qui s'est fait connaître par ses vêtements de pluie translucides et a remporté le Grand Prix de l'Andam cette année, entre dans la cour des grands.
 
A signaler également au rayon des grands débuts, celui d’Olivier Theyskens, qui revient sur les podiums parisiens après deux ans d’absence pour relancer sa marque. Le créateur belge avait disparu de la planète mode en juin 2014, date à laquelle il avait annoncé son départ de la griffe premium américaine Theory, dont il était le directeur artistique depuis 2010.

Wanda Nylon, automne-hiver 2016-17, un nouveau nom à suivre de près - © PixelFormula
 
Réintègrent cette saison le programme des défilés officiels Alexander McQueen, qui avait défilé à Londres l’hiver dernier, et Olympia Le Tan. Ces nouveaux noms et retours compensent les forfaits, tels que Vetements et Iris Van Herpen, qui ont présenté leurs collections en juillet lors de la semaine de la couture à Paris.
 
Le label suisse Akris est absent en cette tournée, car il a défilé exceptionnellement à New York. Cédric Charlier quitte en revanche définitivement Paris. Il va lancer une ligne homme, qu’il présentera avec sa collection féminine à New York en janvier prochain.

La Fashion Week parisienne ne manquera pas enfin de rendre un dernier hommage à Sonia Rykiel, qui est décédée fin août, à l’occasion du défilé de la maison fondée par la couturière en 1968, prévu le 3 octobre.

Bien évidemment, les projecteurs seront braqués aussi et surtout sur les maisons incontournables, telles que Balmain, Chanel, Givenchy, Louis Vuitton et Hermès.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2018 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER