×
Publié le
19 janv. 2015
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Défilés homme : Après Londres et Milan, Paris prend le relais

Publié le
19 janv. 2015

Après Londres et Milan, le témoin passe à la capitale française. Paris dévoile à partir de ce mercredi 21 janvier et jusqu’au dimanche 25 ses collections masculines de prêt-à-porter pour l’automne-hiver 2015-16. Au calendrier, 47 marques contre 52 en juin dernier, ainsi qu’une quinzaine de présentations sur rendez-vous.

Valentino, Rick Owens, Louis Vuitton, Yohji Yamamoto, Cerruti, Givenchy, Kenzo, Dior Homme, Hermès, Lanvin et Saint Laurent seront notamment de la partie, partageant l’affiche avec talents émergents et autres stars montantes de la mode, tandis que plusieurs défections sont à enregistrer aussi bien parmi les marques déjà connues que les jeunes stylistes.

La collection Saint Laurent homme été 2015 (Photo : PixelFormula)


Carven fait l’impasse, par exemple, cette saison. La maison n’a toujours pas nommé de nouveau directeur artistique après le départ, fin septembre, de Guillaume Henry, qui a rejoint chez Nina Ricci. La maison parisienne ne défile donc pas, mais présente sa collection sur rendez-vous.

La marque de prêt-à-porter John Galliano, qui n’appartient plus au styliste (le label est détenu à plus de 90 % par Christian Dior Couture et dessiné par son ex-bras droit Bill Gaytten) sera absente elle aussi (pour la deuxième saison), n’ayant pas encore trouvé de fabricant pour sa collection après sa rupture avec l’italien Ittierre.

Quant au créateur anglais, nouveau directeur artistique de Maison Margiela, qui a fait son come-back le 12 janvier à Londres, remportant un vif succès avec le défilé haute couture, il ne fera pas encore son retour sur les podiums parisiens cette saison. La collection masculine de Maison Margiela, qui sera présentée à Paris le vendredi 23 janvier, a été dessinée par une équipe interne, l’ex-couturier de Christian Dior étant arrivé chez Margiela il y a juste trois mois.

Le tailleur Cifonelli débute dimanche sur les podiums parisiens


Autres absents : Gosha Rubchinskiy, le créateur moscovite fan de skate et soutenu par le groupe Comme des Garçons, qui avait intégré le calendrier parisien la saison dernière, ainsi que Icosphère, qui avait fait ses débuts en janvier 2014. La marque, créée en 2008 par la Britannique Julia Smith, disparaît du calendrier cette saison.

Grande nouveauté à signaler pour l’homme en janvier, l’entrée au calendrier officiel du tailleur Cifonelli, qui présentera sa collection dimanche 25, le dernier jour de la Fashion Week, au Club de la Chasse et de la Nature.

Créée en 1880 et installée à Paris depuis 1926, la célèbre maison de couture masculine a lancé sa première ligne de prêt-à-porter en juin dernier. Spécialisée dans le sur-mesure, elle proposait déjà une petite gamme de pièces en prêt-à-porter. Elle a décidé désormais de faire le grand pas avec une collection complète réalisée avec un partenaire italien sous la direction créative de John Vizzone.

Les défilés du coréen Juun. J sont parmi les plus courus de la Fashion Week masculine de Paris (Photo : PixelFormula)


Enfin, parmi les petites jeunes qui montent, l’on retrouvera le label menswear français Etudes Studio et le collectif parisien Andrea Crews, qui ont débarqué au calendrier officiel de l’homme en juin dernier. Tiennent également toujours le cap Sacai, Officine Generale fondé en 2012 par Pierre Mahéo et Umit Benan, qui comptabilisent cette saison leur troisième apparition parisienne.

L’attention ne manquera pas de se porter, une fois de plus, sur le créateur sud-coréen Juun. J (Jung Wook Jun), l’un des plus prometteurs designers de mode masculine défilant à Paris. Entre punk et classique, ses looks se distinguent par leur côté innovant avec des pièces déstructurées revisitant le costume masculin traditionnel.

Le monde de la mode rejoindra évidemment une capitale française en alerte, avec un dispositif de sécurité antiterroriste maximal et un déploiement exceptionnel des forces de l'ordre, deux semaines après les attentats contre Charlie Hebdo et un supermarché casher qui ont fait 17 morts.

Pour rassurer acheteurs, journalistes et célébrités du show-biz venus d'Europe, d'Asie et des Etats-Unis, la Fédération française de la couture, organisatrice de l'événement, a donné des conseils de vigilance aux maisons de mode.

Son président exécutif, Stéphane Wargnier, les a notamment enjointes à « renforcer le contrôle des cartons d'invitation à l'entrée en l'assortissant d'un contrôle d'identité », à « opérer un contrôle des sacs » et à éviter les attroupements aux entrées des salles de défilés.

Dominique Muret (avec AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com