×
7 216
Fashion Jobs

Défilés homme : Paris mise sur les jeunes et le Japon

Publié le
today 15 janv. 2016
Temps de lecture
access_time 4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Après Londres et Milan, le témoin passe à la capitale française. Paris dévoile à partir de ce mercredi 20 janvier et jusqu’au dimanche 24 ses collections masculines de prêt-à-porter pour l’automne-hiver 2016-17. Au calendrier, 47 shows contre 49 en juin dernier, ainsi qu’une quinzaine de présentations sur rendez-vous.

Le Japon aura la vedette à Paris, ici Miharayasuhiro, qui se transforme en Maison Mihara Yasuhiro cette saison - PixelFormula


Valentino, Rick Owens, Louis Vuitton, Yohji Yamamoto, Givenchy, Kenzo, Dior Homme, Hermès et Lanvin seront notamment de la partie, partageant l’affiche avec talents émergents et autres stars montantes de la mode, tandis que quelques défections sont à enregistrer, dont celle du designer coréen Juun.J, invité d’honneur cette saison du salon masculin florentin Pitti Uomo.

Le tailleur Cifonelli, qui a débarqué sur les podiums parisiens en janvier dernier, opte quant à lui pour une présentation, tout comme Hood by Air, griffe urbaine sport en provenance de Brooklyn, adulée aux Etats-Unis par les célébrités et le monde du hip-hop, qui avait défilé pour la première fois à Paris en juin dernier. Elle a annoncé son retrait à la dernière minute, choisissant la formule de la présentation, comme 3.1 Philip Lim et Julius.

Autre absent notoire, Saint Laurent, qui fait faux bond à Paris, lui aussi à la dernière minute, en choisissant de présenter son défilé le 10 février à Los Angeles, où vit son directeur artistique Hedi Slimane.

Le programme n’en est pas moins séduisant avec plusieurs nouveautés. A commencer par la jeune marque AVOC, dont ce sera le tout premier show mercredi 20 janvier, juste après Lucien Pellat Finet, qui ouvre la semaine. Créée en 2014 par le duo Laura Do et Bastien Laurent, AVOC propose un concept original de vêtements contemporains, où la mise en scène et les liens avec des éléments de décor jouent un rôle essentiel. 

Au rayon des nouveautés figure également pour la toute première fois dans le calendrier officiel, ce même 20 janvier juste après AVOC, le label OAMC. Lancée en 2012, par le directeur créatif Luke Meier, auparavant head designer de la marque new-yorkaise Supreme, et par Arnaud Faeh, qui œuvrait au marketing chez Carhartt, OAMC propose un vestiaire décontracté très apprécié des boutiques de recherche.

Un look signé OAMC, petite nouvelle dans le calendrier parisien


Fortement axée sur les matières techniques, la collection était présentée jusqu’ici sur rendez-vous. Plus qu’un défilé, la marque va organiser à l’occasion de la Fashion Week sa première véritable présentation avec mannequins, cartons d’invitation et un lieu spécial.

Parmi les jeunes marques, on retrouvera Strateas Carlucci, label australien fondé par Peter Strateas et Mario-Luca Carlucci, qui a défilé pour la première fois à Paris en juin dernier.

Seront présents aussi le label menswear français Etudes Studio et le collectif parisien Andrea Crews, qui ont débarqué au calendrier officiel de l’homme en juin 2014. Tiennent également toujours le cap Umit Benan, Sacai et Officine Generale, fondée en 2012 par Pierre Mahéo.

Par ailleurs, les projecteurs seront braqués sur la mode japonaise avec plus d’une dizaine de noms nippons figurant au programme, dont deux marques présentes pour la première fois sur les podiums parisiens : Christian Dada, dont l’Homme défilait déjà dans la capitale française hors calendrier, et White Mountaineering.

Silhouette Christian Dada automne/hiver 2015-16 - Pixel Formula


Christian Dada est piloté par le designer Masanori Morikawa (31 ans), dont les collections Femme sont présentées à Tokyo. Il a choisi le nom de son label en référence à Christian Dior et à l’esprit anarchiste du dadaïsme. Son travail explore un univers sombre, déconstruit, jouant avec le cuir et la soie.

Créée par Yosuke Aizawa, White Mountaineering est aussi présente à Paris depuis deux saisons en dehors du calendrier de la Fédération. La marque aux silhouettes streetwear-military privilégie la qualité des matières et la fonctionnalité des vêtements. Cette saison, elle a collaboré notamment avec Adidas. Le duo était l'un des invités d’honneur du Pitti Uomo.

A signaler aussi le baptême de la Maison Mihara Yasuhiro. Après avoir fait l’impasse la saison dernière, le label japonais existant depuis 1997 et habitué des podiums parisiens se représente au programme cette semaine avec un nouveau nom et une nouvelle organisation. La Maison chapeautera désormais le prêt-à-porter, tandis que Miharayasuhiro, premier nom de la marque, se concentrera sur la chaussure, cœur de métier du créateur éponyme.

Autre retour sur les podiums, celui de Cerruti, qui avait sauté le rendez-vous de juin suite au départ de son directeur artistique, Aldo Maria Camillo. Le vendredi 22 janvier sera dévoilé le travail de son nouveau directeur créatif : Jason Basmajian.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com