×
7 190
Fashion Jobs
PETIT BATEAU
CDI - Project Leader H/F - Petit Bateau
CDI · PARIS
BOUTIQUE PETIT BATEAU
CDI - Chef de Produit Senior Cible Enfant H/F - Petit Bateau
CDI · PARIS
PETIT BATEAU
CDI - Analyste Support Applicatif Niveau 2 H/F - Petit Bateau
CDI · PARIS
APPROACH RH
Coordinateur(Trice) de Style Senior H/F
CDI · LILLE
SHISEIDO INTERNATIONAL EUROPE
Key Account Manager
CDI · LEVALLOIS-PERRET
CONFIDENTIEL
Chef de Projet Digital E-Commerce H/F
CDI · PARIS
RALPH LAUREN
Human Ressources Manager France/Belgium/Netherlands
CDI · PARIS
RALPH LAUREN
Responsable Relations Sociales H/F
CDI · PARIS
POLÈNE
E-Shop et Acquisition Manager
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes - Paris/Ile de France (H/F)
CDI · PARIS
LIVY
Responsable Communication & Marketing H/F
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
CAROLL
Chef de Projet E-Commerce International H/F
CDI · PARIS 15ÈME
GALERIES LAFAYETTE
Responsable d'Application Marketplace H/F
CDI · PARIS
BALENCIAGA S.A.
Demand Planner
CDI · PARIS
CINQ MONDES
Directeur Adjoint Spa
CDI · PARIS
DAMART
Directeur Logistique International Damart - H/F
CDI · ROUBAIX
MONOPRIX
Responsable de Marchés (f/h) f/h
CDI · CLICHY
LAGARDÈRE TRAVEL RETAIL DUTY FREE GLOBAL
Contrôleur de Gestion Opérations Senior H/F
CDI · LEVALLOIS-PERRET
APPROACH PEOPLE
Senior Consultant(e) en Recrutement (H/F)
CDI · PARIS
CINQ MONDES
Directeur Spa
CDI · PARIS
HERMES FEMME
H/F Data Manager - Hermès Femme
CDI · PANTIN
ISABEL MARANT
Responsable Gestion Des Stocks
CDI · PANTIN

Défilés Hommes : coup de jeune et renouveau créatif à Milan

Publié le
today 17 janv. 2017
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Alors que Milan passe le relais à Paris, la capitale de la mode italienne peut se réjouir d’un bilan plus que satisfaisant. Un nouveau souffle a traversé sa semaine de la mode masculine dédiée aux collections pour l’automne-hiver 2017-18, qui s’est achevée mardi par le défilé de Giorgio Armani.
 

Milan a esquissé un homme de plus en plus relax. Ici Prada - © PixelFormula


« La Semaine de la mode masculine italienne commence avec le Pitti Uomo et se termine avec la Fashion Week milanaise. Aucune des autres capitales de la mode ne peut se targuer d’avoir un programme aussi riche avec 1 220 exposants à Florence et une centaine d’événements à Milan en termes de défilés et de présentations », déclare à FashionNetwork.com le président de la Chambre de la mode transalpine (CNMI), Carlo Capasa.
 
« Cette Fashion Week a été traversée par une puissante énergie avec, à côté des grands noms, toute une série de nouvelles marques et de jeunes stylistes aussi bien italiens qu’étrangers, qui ont permis de compenser quelques absences notoires comme celle de Gucci », poursuit-il.

Comme Bottega Veneta, Gucci a abandonné en effet la session masculine, décidant de présenter à l’unisson, durant le prochain rendez-vous féminin de février, ses collections Homme et Femme. A l’inverse, d’autres marques comme Cédric Charlier ont organisé leur défilé mixte durant la manifestation milanaise masculine de janvier.
 

La nouvelle silhouette de Marni signée Francesco Risso - © PixelFormula


Selon Carlo Capasa, ces nouveaux positionnements dans les calendriers, impliquant Londres, Milan, Paris et New York, correspondent à des stratégies précises. « Les maisons distribuées principalement auprès des multimarques ont dévoilé leur collection avant, soit durant l’Homme, car elles ont tout intérêt à accélérer les commandes en amont. En revanche, les griffes qui bénéficient d’un réseau retail peuvent se permettre de présenter l’homme plus tard, pendant la Femme, car elles contrôlent leur distribution », estime-t-il.
 
« Nous sommes confrontés à un grand changement, mais cela engendre au final des Fashion Weeks plus mélangées, offrant davantage d’espace aux jeunes », conclut-il. De fait, une dizaine de talents prometteurs et nouvelles marques se sont introduits cette saison dans le calendrier, dont, entre autres, Federico Curradi, Miaoran, Malibu 1992 ou Palm Angels.

Sans oublier les débuts de nouveaux directeurs artistiques, comme Lee Wood chez Dirk Bikkembergs, Guillaume Meilland, en charge de l’homme désormais chez Salvatore Ferragamo, ou Francesco Risso, qui a succédé à Consuelo Castiglioni chez Marni, qui n'ont pas manqué de susciter la curiosité et une certaine effervescence dans la capitale lombarde.
 
En même temps, les collections ont toutes pris un coup de jeune avec une tendance sportswear de plus en plus marquée, qui prend le dessus désormais sur l’habillement formel.

Les couturiers ont misé avant tout sur le confort avec une forte composante sportive, semblant s’adresser en priorité aux consommateurs les plus jeunes, c’est-à-dire les fameux Millennials. Comme l'a illustré le show de Dolce & Gabbana, qui a expédié sur le podium une flopée de jeunes stars des réseaux sociaux.

Le « glunge » de Dsquared2 - © PixelFormula


Remis à l’ordre du jour par Dsquared2, le « glunge », mêlant grunge et glamour, était de tous les podiums, avec une attitude relax, collier de coquillages ou autres pendentifs au cou, survêtements, gros pulls tricotés et parkas de rigueur.
 
Le tout dans des tissus techniques hyper performants ou via des vêtements hybrides mélangeant allégrement matières et couleurs. La palette automnale domine, ponctuée de flashs de couleurs vives comme le jaune ou l’orange.
 
Exit la chemise ! L’hiver prochain, l’homme optera pour le tricot ou le col roulé. A la limite, le polo, complétant sa garde-robe avec un jogging, un pantalon de ski ou un confortable pantalon en velours, enveloppé dans un manteau doudoune.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com