×
Publicités
Par
AFP
Publié le
16 sept. 2007
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Défilés londoniens : Gareth Pugh, Louise Goldin, Danielle Scutt et Armand Basi

Par
AFP
Publié le
16 sept. 2007

LONDRES, 16 sept 2007 (AFP) - Le styliste anglais Gareth Pugh, étoile montante de la mode britannique, a enflammé dimanche 16 septembre la Semaine de la mode de Londres avec une collection digne d'un scénario à la Mad Max qui a déclenché en plein défilé les hourras d'une salle bondée.


Création de Gareth Pugh le 16 septembre 2007 lors de la fashion week londonnienne
Photo : Leon Neal/AFP

Fidèle à sa réputation, le jeune homme originaire du nord-est de l'Angleterre a comblé les attentes de plusieurs centaines de personnes qui avaient réussi à décrocher le précieux sésame pour découvrir sa collection printemps-été 2008.

Vêtements en patchworks de lanières de cuir finissant leur course en flottant dans l'air, mini-jupes et pantalons "déchirés", la collection donne une impression de fin de monde telle qu'imaginée dans certains films avec des hordes de sauvages arpentant la planète vêtus de bric et de broc.


Création de Gareth Pugh le 16 septembre 2007 lors de la fashion week londonnienne - Photo : Leon Neal/AFP

La présence de fourrure, de chaînes en argent et de longs pelages (de la chèvre) accentuent l'effet princesse guerrière, qui atteint son paroxysme avec l'apparition d'un trois-quart de cuir dont les épaules et le haut du dos sont recouverts de fourrure blanche.

A mesure que le mannequin progresse sur le podium, la rumeur enfle pour se terminer en hourras et applaudissements : la fourrure s'avère être de grosses souris en vison blanc.

"Ma collection est un travail en progression. J'essaie différentes choses. Je suis encore un peu trop jeune pour rester dans un seul style", a déclaré Gareth Pugh à quelques journalistes après le défilé. "Je pense beaucoup avant de commencer à dessiner ma nouvelle collection", a-t-il dit, indiquant qu'il était difficile de trouver le juste équilibre entre la créativité et le potentiel commercial.


Création de Gareth Pugh le 16 septembre 2007 lors de la fashion week londonnienne - Photo : Leon Neal/AFP

Gareth Pugh appartient à la "NewGen" (Nouvelle génération) créée en 1993 au sein du programme officiel de la Semaine de la mode, pour servir de tremplin aux jeunes créateurs britanniques. Des stylistes comme Alexander McQueen, Clements Ribeiro, Matthew Williamson et Julien Macdonald ont notamment été lancés par ce biais.

La deuxième journée de la Fashion week, qui se termine jeudi 20 septembre, a d'ailleurs vu défiler plusieurs membres de cette "NewGen" comme Louise Goldin et ses superpositions de tissages multicolores, véritable imbrication de formes géométriques rehaussées parfois de plastique, latex et voiles, et Danielle Scutt et ses draperies et variations autour du denim.

La marque espagnole Armand Basi, dessinée par le styliste allemand Markus Lupfer, a fait ses premiers pas sur le podium britannique avec des créations riches en rafia, notamment des robes en forme de pompon géant qui orne jusqu'aux chaussures.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.