×
6 199
Fashion Jobs
Publicités

Défilés milanais : Fendi, Dolce&Gabbana, Pucci

Par
AFP
Publié le
today 22 févr. 2007
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

MILAN (Italie), 22 fév 2007 (AFP) - Des délicates femmes oiseau de Fendi au luxe sophistiqué de Dolce&Gabbana, les podiums milanais ont débordé jeudi 22 février de matières précieuses et se sont fait surprendre par la mode éclaboussée de couleurs d'Emilio Pucci, au sixième jour des collections pour l'hiver prochain.


Modèle automne-hiver 2007/2008 Dolce&Gabbana présenté lors des défilés milanais
Photo : Filippo Monteforte/AFP

Tout ce qui brille n'est pas seulement d'or mais aussi d'argent, de cuivre et de laiton pour Domenico Dolce et Stefano Gabbana dont la collection explore une nouvelle fois les ressources infinies des métaux précieux et de leurs reflets.


Modèles automne-hiver 2007/2008 Dolce&Gabbana présenté lors des défilés milanais - Photo : Filippo Monteforte/AFP

Les robes-bustier sont découpées dans un cuir mordoré soigneusement froissé qui s'arrête juste au-dessous du genou pour laisser les jambes nues plonger dans de vertigineux escarpins argent, frôlés à chaque enjambée par une fine cravache négligemment tenue du bout des doigts.


Modèle automne-hiver 2007/2008 Dolce&Gabbana présenté lors des défilés milanais
Photo : Filippo Monteforte/AFP

La mousseline, la gaze et le tulle sont partout: ils embrument une robe léopard ou voilent un délicat chemisier noir aux épaulettes de fourrure. Et pour le soir, l'amoureuse du style Dolce&Gabbana ne peut que scintiller et se glisser dans de longues robes brodées et bordées de brillants.


Modèle automne-hiver 2007/2008 Fendi présenté lors des défilés milanais Photo : Filippo Monteforte/AFP

La femme Fendi ne sort pas sans sa fourrure et s'enveloppe dans des manteaux courts et volumineux portés sur des collants opaques noirs qui la font ressembler à un oiseau délicat. Elle aime aussi jouer les séductrices dans une minuscule robe taillée dans de l'astrakan noir porté avec des chaussures turquoise.


Modèle automne-hiver 2007/2008 Fendi présenté lors des défilés milanais Photo : Filippo Monteforte/AFP

Une petite robe se couvre entièrement de fines et longues lanières noires empruntées au plumage d'un mystérieux volatile noir, des plumes sont appliquées en finition sur de luxueuses pelisses, et des manches aux longues mèches de laine façon Yeti surgissent sous une fine robe noire aux surpiqûres apparentes.

Chez Emilio Pucci, les couleurs explosent et éclaboussent de fushia, violet, orange vif et rose bonbon la laine des robes-chasuble, des vestes et des manteaux qui se portent sur des collants gais et des chaussures en daim compensées coordonnées.


Modèle automne-hiver 2007/2008 Matthew Williamson présenté lors des défilés milanais - Photo : Filippo Monteforte/AFP

Pour tonifier l'allure de sa femme idéale, le styliste britannique Matthew Williamson l'habille d'une jupe au motif emprunté au plumage du paon qu'il accompagne d'un blouson en renard roux, ou lui fait miroiter le corps grâce à une précieuse superposition d'empiècements irisés apposés sur une robe en voile noir.


Modèle automne-hiver 2007/2008 Matthew Williamson présenté lors des défilés milanais
Photo : Filippo Monteforte/AFP

Fidèle à sa réputation de coloriste, la maison Pucci s'est aussi amusée à tremper d'épais blousons de fourrure dans des bains vert amande, chocolat ou mandarine, et ressort sur de petites robes multicolores ses imprimés fétiches inspirés des années psychédéliques 1960.

Vendredi, au septième jour de la présentation des collections milanaises pour l'automne-hiver 2007/2008, c'est au tour de Versace, Missoni, Gianfranco Ferré et Blumarine de défiler, avant la clôture de la semaine de la mode prévue samedi matin.

Par Katia DOLMADJIAN

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.