×
Publicités
Par
AFP
Publié le
30 sept. 2007
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Défilés parisiens : Bernhard Willhelm percutant, Balmain juvénile et précieux

Par
AFP
Publié le
30 sept. 2007

PARIS, 30 sept 2007 (AFP) - Le créateur Bernhard Willhelm est resté fidèle dimanche 30 septembre à sa réputation d'iconoclaste, avec une collection-choc présentée sur des mannequins vivants figés dans des caisses, tandis que Christophe Decarnin a dessiné pour Balmain une garde-robe juvénile et précieuse. Tous deux présentaient leur collection de prêt-à-porter féminin pour le printemps-été 2008 dans le cadre de la semaine parisienne de la mode.


Modèle Bernhard Willhelm lors des défilés printemps-été 2008 - Photo : Pierre Verdy/AFP

Dans une salle trop petite du Xe arrondissement, une foule compacte s'est empressée autour de grandes caisses partiellement ouvertes abritant des femmes au visage blafard, comme "cérusé", peut-être rescapées d'un désastre écologique. Bernard Willhelm les a coiffées de chapeaux dont les bords se découpent et s'allongent comme les bras d'une pieuvre, de bonnets phrygiens en éponge blanche. D'autres paraissent avoir la tête entourée d'un pansement ou portent des cocardes.


Modèle Bernhard Willhelm lors des défilés printemps-été 2008 - Photo : Pierre Verdy/AFP

Les femmes semblent se draper dans un drapeau américain, avec une ceinture affirmant "consumable, recyling" (consommable, recyclage), inscription que l'on retrouve aussi sur leurs bottes dorées ou argentées. La bannière étoilée apparaît également en empiècements plastifiés sur une jupe blanche rayée de coups de pinceaux rouges.


Créattion de Christophe Decarnin pour Balmain during lors des défilés printemps-été 2008, 30 September 2007
Photo : François Guillot/AFP

Moins énigmatique, la collection de Christophe Decarnin fait souffler un vent de jeunesse chez Balmain, avec des T-shirts brodés ou à franges, des robes longues à volants de franges ou "tie and dye" dans les tons violine et rose, des robes courtes et amples comme des blouses. Des gilets à franges ou brodés de pierres s'enfilent sur les T-shirts.


Créattion de Christophe Decarnin pour Balmain during lors des défilés printemps-été 2008, 30 September 2007
Photo : François Guillot/AFP

Le soir, la sensualité reprend ses droits avec de courtes robes-bustiers lacées dans le dos, au plus près du corps.

La princesse thaïe Sirivannavari Nariratana, dont la maison Balmain avait parrainé le défilé samedi soir à l'Opéra de Paris, était présente au premier rang du public.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.