×
5 627
Fashion Jobs
KS BEAUTE
Chef de Secteur Expert / Responsable Des Ventes
CDI · PARIS
GROUPE PRINTEMPS
Gestionnaire Des Stocks H/F
CDI · LYON
GROUPE BEAUMANOIR
Acheteur (H/F)
CDI · PARIS
RALPH LAUREN
Chargé de Développement RH (H/F)
CDI · PARIS
LANCEL SOGEDI
Responsable Approvisionnement Produits Finis et Packaging - H/F
CDI · PARIS
CHANEL
Chef de Projet Développement Outils Visual Merchandising Mode
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Montpellier Polygone
CDI · MONTPELLIER
LA HALLE
Merchandise Planner - PAP Homme (H/F)
CDI · PARIS
ABSOLUT CASHMERE
Chargé de Gestion Commerciale Wholesale (H/F)
CDI · PARIS
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Tommy Hilfiger - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
PVH CORP.
Stock et Visual Merchandiser Manager (M/F/X) - Calvin Klein - Mcarthurglen Giverny - CDI 35h
CDI · GIVERNY
SIMONE PERELE
Responsable Marketing et Communication
CDI · CLICHY
CCLD RECRUTEMENT
Directeur Régional H/F
CDI · PARIS
SEPHORA
Manager Des Ventes (F/H) - Brest - CDI
CDI · BREST
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Acheteur / Développeur Matières Annexes F/H
CDI · LES HERBIERS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 25h - F/H
CDI · PARIS
COURIR
Chargé.e de Stock Studio - Paris - CDI -Temps Partiel - 20h - F/H
CDI · PARIS
TOD'S
Retail Back Office Coordinateur (H/F)_ Tod's Faubourg
CDI · PARIS
ROUJE
Chef de Produit Accessoires H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Chargé de Cotation Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Responsable Administration Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
6 mars 2009
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Défilés parisiens : Dior orientalisant, Lanvin sans fioritures, Miyake karateka

Par
AFP
Publié le
6 mars 2009

PARIS, 6 mars 2009 (AFP) - John Galliano pour Christian Dior a proposé d'affronter la rigueur hivernale avec un vestiaire d'une opulence orientalisante, tout en rondeurs et fluidité, cachemire brodé, brocarts et soieries, dans la collection de prêt-à-porter féminin présentée vendredi 6 mars.



Dans une tente dressée dans le Jardin des Tuileries, surgissant d'un grand paravent doré représentant des brins de muguet, la fleur emblématique de la maison, sont apparues des silhouettes aux épaules arrondies, aux jupes-oeuf resserrées au genou, aux vestes cintrées.

De grands cols de fourrure réchauffent des manteaux en jacquard de laine noire, la fourrure se pose aux poignets, court le long de l'ourlet, ou s'éclaire de broderies précieuses. Elle se décline aussi en gilet sur une combinaison de soie.

Le soir surtout, les femmes adoptent une élégance de sultanes, inspirée de "la décadence opulente des orientalistes et (des) miniatures persanes". Elle se glissent dans des sarouels en satin ou en lamé ou des combinaisons-pantalons en mousseline rebrodées de fils métalliques et de pierreries.

Le violet, le rouge, le fuchsia, le bleu, l'or et l'argent complètent le noir et le gris Dior de cette collection applaudie notamment par les actrices Charlize Theron et Milla Jovovich.

Alber Elbaz pour Lanvin a conquis son public avec une collection sombre et sans fioritures qui dessine des silhouettes nettes, en robes noires et longs gants de cuir, délicates robes drapées, jupes noires brodées de pierres, étoles de fourrure qui barrent la poitrine d'un trait, gros colliers métalliques aux formes géométriques.

"C'est un film d'aujourd'hui, un film en blanc et noir", a commenté Alber Elbaz. "Tout est dans la simplicité, tout est dans la coupe", même s'il y a aussi "un travail autour des brillances" qui restent cependant discrètes.

L'ex-femme de Mick Jagger, Bianca Jagger, et les actrices Kristin Scott-Thomas et Alexandra Lamy figuraient au premier rang du public.

Chez Yohji Yamamoto, les femmes se drapent dans de longs robes et manteaux fermés jusqu'au cou mais qui se fendent d'un zip dans le dos, ou dans des vestes asymétriques sur de longues jupes fluides et se chaussent de boots rouges qui dévoilent le talon d'Achille.

Les silhouettes se font bicolores noir et blanc avant que le rouge vif ne gagne du terrain, d'une tache sur l'épaule à une manche puis à la robe entière.

La collection illustre" la dualité de la femme", explique-t-on dans l'entourage du créateur japonais : "il y a le côté très austère des grandes robes en gabardine de laine et derrière, un côté beaucoup plus sexy".

Chez Issey Miyake, Dai Fujiwara a dessiné, en partenariat avec des maîtres de karaté, une collection centrée sur le mouvement, facilité par des coupes souvent amples, des plissés judicieusement placés et des matières souples qui, dit-il, "permettent de bouger rapidement".

Des chorégraphies à base de mouvements de karaté ont d'ailleurs ponctué le défilé.

Le styliste japonais propose par exemple des pantalons amples plissés sur la moitié inférieure de la jambe, d'autres resserrés aux chevilles, des combinaisons-pantalons bouffantes couleur brique et d'une fluidité inspirée par des laques japonaises. L'objectif de ces vêtements, réalisés en polyester ou en fine laine, est avant tout de "permettre une aisance parfaite des mouvements du corps".

Ailleurs, des "filets" noirs sur des hauts de couleur fluo ou à même la peau dessinent des motifs géométriques sans entraver le mouvement.

Des motifs contrastés (noir et rouge, noir et bleu vif...) comme des éclats de kaléïdoscope jouent les illusions d'optique sur de courtes robes. La collection s'achève sur une note aérienne avec de longues robes composées d'un feuilletage de carrés en polyester aux rayures verticales contrastées (jaune-orange, rose-gris...).

Gaspard Yurkievich s'est intéressé plutôt aux élans du coeur dans une collection intitulée "Passion, Love and Pleasure" (passion, amour et plaisir).

Il dit s'être inspiré "des codes vestimentaires des années 30 et de leur réinterprétation ultérieure dans les années 70 et les décennies suivantes", ainsi que de "l'ultra-féminité" telle que le cinéaste Bob Fosse l'a mise en scène dans "Cabaret".

Le créateur propose de courtes robes aux broderies Art déco à col bateau, des robes en satin, des micro-robes en paillettes réversibles, des tops imprimés de têtes de femme buvant une coupe de champagne, des mini-capes en fourrure. Les jambes se gainent de jambières ou de collants auxquels se superposent des chaussettes.

Par Dominique SCHROEDER

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.