×
Par
AFP
Publié le
19 janv. 2008
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Défilés parisiens : élégance luxueuse chez Ungaro et Hermès

Par
AFP
Publié le
19 janv. 2008

PARIS, 19 jan 2008 (AFP) - Une élégance luxueuse était de mise samedi 19 janvier au soir sur les podiums parisiens, aristocratique et bohème pour des hommes sûrs de leur pouvoir de séduction chez Ungaro, ou au contraire toute en demi-teintes pour garçons plus discrets chez Hermès.


Création Emanuel Ungaro collection automne-hiver 2008/2009 - Photo : Pierre Verdy/AFP

Chez Emanuel Ungaro, Franck Boclet a placé sa deuxième collection pour la griffe sous le signe d'une certaine flamboyance et exubérance "gipsy", comme celle des personnages des films du cinéaste serbe Emir Kusturica.

Cet homme est "un dandy rock, gipsy", qui aime "un peu d'excès", une élégance "un peu décalée", qui "aime surprendre", a expliqué Franck Boclet à l'AFP. "J'aime cette élégance naturelle qu'il y a toujours" chez les gitans, a-t-il ajouté.

Cet homme aux allures d'aristocrate d'Europe centrale n'hésite pas à porter de gros manteaux de fourrure sur ses pantalons Prince de Galles, à nouer des foulards de soie en lavallière sous ses vestes croisées, à jeter sur ses épaules des étoles en cachemire noir, à arborer des écharpes en fourrure.


Création Emanuel Ungaro collection automne-hiver 2008/2009 - Photo : Pierre Verdy/AFP

Il marche nonchalamment, petit chapeau sur la tête, canne à pommeau à la main. Ses pantalons sont amples, ses vestes cintrées dessinent les épaules, ses manteaux n'ont pas de boutons, simplement fermés par une fine ceinture ou une corde.

Son allure est plus fière encore en pantalon à taille haute comme ceux des toréros, qu'il complète avec de courtes vestes, une large ceinture à triple rang gainant sa taille.

Il troque parfois son chapeau pour un béret penché sur l'oeil et son manteau de cachemire pour un blouson de cuir qui lui confère un charme de mauvais garçon. Le luxe se décline en cachemire, tweeds, fourrure, dans des nuances de beige, vieux rose, bleus.

La collection a été très applaudie notamment par le footballeur Christian Karembeu et les comédiens Richard Berry, Christophe Malavoy et Clovis Cornillac.


Création Hermès collection automne-hiver 2008/2009
Photo : AFP

Plus discret, et sans doute plus jeune, l'homme Hermès porte des vestes courtes sur de fins pulls en cachemire, des pantalons en velours, de gros pulls en laine chinée. Des foulards de soie aux couleurs vives éclairent ses cardigans sombres à col châle.

Quand il opte pour le costume-cravate, il la choisit rayée ou écossaise. Ou bien le pantalon du strict costume est un peu court, dévoilant de grosses chaussettes de laine colorée. A moins qu'il n'égaie son classique costume d'un gros bonnet de laine à pompon.

Son élégance est sans tapage, même en manteau de cuir chocolat, en blouson à capuche en crocodile ou en manteau droit en vison velours gris pâle. Marine, noir, prune et havane dominent la palette des couleurs.

Les défilés s'achèvent dimanche 20 janvier, avec notamment Lanvin et Dior.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.