×
6 709
Fashion Jobs
PVH
Chef de Projet Digital Tommy Hilfiger
CDI · PARIS
CALZEDONIA
Animateur Régional Des Ventes - Paris/Ile de France (H/F)
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Manager Vente H/F
CDI · NICE
CAMAÏEU
Contrôleur de Gestion Commercial H/F
CDI · ROUBAIX
CAMAÏEU
Contrôleur de Gestion Achats Confirmé H/F
CDI · ROUBAIX
APPROACH PEOPLE
Hrpb Retail Anglais & Espagnol Courant H/F
CDI · BAYONNE
SHOWROOMPRIVE.COM
Charge Formation et Qualite Service Client Bilingue Espagnol - H/F
CDI · SAINT-DENIS
VENTE-PRIVEE.COM
Responsable Des Ressources Humaines H/F
CDI · SAINT-DENIS
SAPIANCE RH
Directeur Commercial Moyen Orient (H/F)
CDI · DUBAÏ
COURIR
Contrôleuse/Contrôleur de Gestion Réseau - Paris - CDI - f/h
CDI · PARIS
ERIC BOMPARD
Responsable Relation Clients H/F
CDI · SAINT-OUEN
BLEU LIBELLULE
Directeur Commercial Régional
CDI · PARIS
BLEU LIBELLULE
Directeur Commercial Régional
CDI · TOULOUSE
RICHEMONT
Chef de Projets Sourcing
CDI · PARIS
BLEU LIBELLULE
Directeur Commercial Régional
CDI · LILLE
LA HALLE
Chargé(e) CRM H/F
CDI · PARIS
CALZEDONIA SIEGE
Coordinateur(Trice) Travaux et Maintenance - CDI 35h
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Responsable Moa & Déclarations Sociales H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Acheteur Marque Propre Maroquinerie H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Chef de Projet Stratégie Confirmé H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Chef de Produit Marque Propre Homme H/F
CDI · PARIS
ORIGINAL BTC FRANCE
Chargé(e) d'Affaires Prescription / Retail
CDI · PARIS
Publicités

Défilés parisiens : Impasse de la Défense, Dévastée et Fatima Lopes

Par
AFP
Publié le
today 23 févr. 2008
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

PARIS, 23 fév 2008 (AFP) - Les défilés de prêt-à-porter pour l'hiver ont débuté samedi 23 février par une invitation au voyage dans les dorures du Train Bleu, célèbre restaurant de la gare de Lyon qui a accueilli des voyageuses emmitouflées dans de longues robes et capes peintes.


Création de Karim Bonnet pour Impasse de la Défense
Photo : Pierre Verdy/AFP

Le créateur de la marque Impasse de la Défense, Karim Bonnet, qui travaille avec des artistes-peintres depuis son premier défilé en 2000, enveloppe les femmes dans des robes noires aux empiècements peints d'arabesques et dont la longueur, jusqu'à mi-mollet, allonge encore la silhouette.

Des arabesques comme des empreintes de fer forgé rappellent les balustrades de riches demeures ou de lointains palaces, des aplats de peinture sur un manteau gris pavé évoquent la pluie dans les rues de destinations plus urbaines. Un visage blanc apparaît sur une robe, comme un négatif de photo, un tartan s'esquisse comme une trace sur une mousseline.

Un orchestre à cordes joue sous les plafonds peints représentant les paysages et les élégantes de Paris, Lyon et Marseille. On imagine des voyageuses, opulentes clientes de la Compagnie des wagons lits, peu pressées de parvenir à destination.


Création de Karim Bonnet pour Impasse de la Défense

Un bouchon de champagne saute. Son irruption n'était sans doute pas prévue dans la scénographie du défilé. Le service continue dans le restaurant. Des clients sont attablés non loin du défilé. Les serveurs sont contraints à plusieurs reprises de se ranger précipitamment sur le côté pour éviter le téléscopage avec un mannequin juché sur ses bottines moulantes à talon d'acier.

De leur côté, François Alary et Ophélie Klère ont imaginé pour leur marque, Dévastée, une mode gothique chic qui se moque de la mort en citant le poète Gérard de Nerval pour afficher sur de courtes robes noires "Je suis la ténébreuse, la veuve, l'inconsolée", mais au milieu de joyeuses figurines "smileys".

Les deux jeunes stylistes, qui défilaient pour la première fois dans le calendrier officiel, imaginent des femmes pâles aux lèvres noires en petites vestes de tweed à empiècements aux coudes, sur de courtes robes fluides en soie grise, des vestes droites grises gansées de noir, des jupes à godets, des bermudas, des manteaux-cabans aux épaules marquées.

Le défilé conviait à une "cérémonie d'embaumement". "C'est la fête de l'embaumement", déclare François Alary en confessant que la marque aime "l'humour noir". La collection s'inspire du "thème de la mort, avec toutes les pirouettes qu'on peut faire autour", dit-il.

Les silhouettes, très structurées, se déclinent en noir, gris, avec de rares rouges, pour "de vrais vêtements intemporels" mais "très féminins" en laine, drap de laine, soie, explique Ophélie Klère.

La créatrice portugaise Fatima Lopes voit l'hiver en courtes robes à taille haute, petits shorts à revers accompagnés de micro-vestes, robes au volume gonflé par des cerceaux sous la taille. Des jeux de plis modifient les volumes et la palette des couleurs privilégie les nuances de gris, blanc et noir.

Les défilés se poursuivent dimanche 24 février avec notamment plusieurs stylistes asiatiques dont deux Indiens, et la maison Balmain.

Par Dominique SCHROEDER

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.