×
6 317
Fashion Jobs
Publicités
Par
AFP
Publié le
6 oct. 2007
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Défilés parisiens : Kenzo, Elie Saab, Igor Chapurin et Chloé

Par
AFP
Publié le
6 oct. 2007

PARIS, 6 oct 2007 (AFP) - L'inquiétante forêt amazonienne, des jardins charmants et d'autres plus secrets ont nourri les rêves et l'imagination de plusieurs créateurs qui ont présenté samedi 6 octobre à Paris leur collection de prêt-à-porter féminin pour l'été prochain.


Créations d'Antonio Marras pour Kenzo collection printemps-été 2008 - Photo : Pierre Verdy/AFP

Chez Kenzo, le public a replongé dans l'épopée de "Fitzcarraldo", film de Werner Herzog qui voyait un Klaus Kinski halluciné transporter son bateau par delà les montagnes, avec le rêve fou de construire un théâtre consacré à l'opéra au coeur de la forêt amazonienne.

Dans un décor de végétation luxuriante - un enchevêtrement de lianes et de feuillage troué de bruyants oiseaux exotiques sur des écrans de télévision -, le créateur Antonio Marras a fait défiler des femmes vêtues d'amples robes chamarrées.


Création d'Antonio Marras pour Kenzo collection printemps-été 2008 - Photo : Pierre Verdy/AFP

Fleurs et feuillages s'impriment, foisonnants et colorés, rebrodés de paillettes, sur des robes jaune vif qui s'épanouissent en gros plis arrondis à partir de la poitrine, ou sur des jupes comme de larges corolles. Les pantalons amples, resserrés au-dessus des chevilles, s'accompagnent de blouses à larges manches. Les fleurs envahissent aussi les vestes ou des combinaisons-pantalons.


Création d'Antonio Marras pour Kenzo collection printemps-été 2008 - Photo : Pierre Verdy/AFP

Parfois, les plumes prennent le relais, teintes et alignées comme des volants pour une robe multicolore, blanches à l'ourlet d'une robe immaculée ou assemblées pour un sac. Ailleurs, des perles de bois s'inscrustent dans une brassière en crochet ficelle, à la culotte assortie, ou dans une robe-tunique, des clous parsèment une robe courte.

C'est à des rêves moins fous qu'Elie Saab a convié son public. Il l'emmène dans un jardin pour une balade douce au milieu de brassées de fleurs - roses, pois de senteur - écloses sur d'amples jupes à la taille bien prise, rappelant les années 50, ou au contraire de fines robes au plus près du corps.


Création Elie Saab collection printemps-été 2008
Photo : François Guillot/AFP

L'atmosphère est légère, invitant à la promenade, un sac à fermeture porte-monnaie au bout des doigts, à petits pas tranquilles car les talons des escarpins sont vertigineux.

Des ceintures à gros flot noir étranglent la taille, des roses noires s'épanouissent sur une large jupe verte. Ailleurs, un bustier se drape de violet, sur une jupe noire à volants, des blouses vaporeuses s'enfilent sur des shorts, des boléros argent sur une courte robe. Des graminées semblent peintes sur une jupe ou sur l'ourlet d'une robe longue.


Créations Elie Saab collection printemps-été 2008 Photo : François Guillot/AFP

Le soir, on pourra opter pour des robes à paillettes aux motifs géométriques, mais sans se départir d'une certaine nonchalance, les mains dans les poches.

Igor Chapurin pour sa part a entrouvert la porte de ses rêves, avec un défilé précédé d'une vidéo d'images oniriques. Il propose de courtes robes blanches aux épaules marquées et plastron de plis plats, un gilet d'été en vison blanc et écailles d'argent, des pantalons étroits et paletots à sequins. Il aime les épaulettes, les impressions rappelant des coulées de métal fondu, le blanc, le mauve, le gris perle, le jaune.... Le créateur n'a pas salué à la fin du défilé mais est apparu à l'écran en train de se réveiller, semblant émerger d'un rêve.


Création Igor Chapurin collection printemps-été 2008 Photo : François Guillot/AFP

Chez Chloé, le créateur Paulo Melim Andersson, qui signait sa deuxième collection pour la griffe, a dessiné de longues et plates silhouettes, en robes à mi-mollet en mousseline à pans de couleurs contrastées, qui se réchauffent de longs gilets en maille lâche ou de fins gilets sans manche.


Création de Paulo Melim Andersson pour Chloé collection printemps-été 2008 - Photo : François Guillot/AFP

Des coups de pinceaux colorés sur fond blanc zèbrent la mousseline blanche, des bretelles retiennent shorts et jupes. Légères, les différentes pièces de ce vestiaire peuvent se superposer. La palette des couleurs va du blanc, rose, glaise, vert eau, gris aux tonalités marine, violet, fuchsia, noir.

Par Dominique SCHROEDER

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.