×
Publicités
Par
AFP
Publié le
12 mars 2009
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Défilés parisiens : Louis Vuitton célèbre ses muses, Miu Miu s'interroge sur la beauté

Par
AFP
Publié le
12 mars 2009

PARIS, 12 mars 2009 (AFP) - Marc Jacobs pour Louis Vuitton a rendu hommage aux muses des grands couturiers tandis que Miuccia Prada pour Miu Miu s'est interrogée sur la beauté et la séduction, dans les collections qu'ils ont présentées jeudi 12 mars, au dernier jour des défilés de prêt-à-porter féminin pour l'hiver prochain.


Louis Vuitton - Photo : Pixel Formula

Dans une tente plantée dans la Cour Carrée du Louvre, le styliste américain a livré une collection plutôt sombre, avec beaucoup de noir et quelques éclats de lamé, de couleurs vives.

L'accent est mis sur les jambes, avec de nombreuses robes et jupes boules qui les dévoilent généreusement et font une taille de guêpe. En cas de frimas, les jambes s'enveloppent de cuissardes noires.

Outre les hanches, le volume se porte sur les épaules, avec des manches meringues dans lesquelles se niche éventuellement une fleur jaune ou fuchsia. Parfois, le bas d'une manche se gonfle pareillement, comme en écho au bouillonné de l'épaule.

Un gilet zipé en fourrure, un manteau lamé ou rouge vif, un manteau-cape noire réchaufferont ce vestiaire.

La collection évoque les muses des couturiers, explique Marc Jacobs en citant Victoire de Castellane, Inès de la Fressange, Paloma Picasso, Loulou de la Falaise, "simplement des filles françaises qui m'ont fait une impression durable", dit-il. "J'ai pensé à toutes ces femmes françaises merveilleuses qui ont inspiré tant de stylistes que j'ai toujours respectés et admirés", a-t-il ajouté. "Elles avaient vraiment cette joie de vivre, cette joie de mode".

Chez Miuccia Prada, qui recevait dans un hôtel particulier du XVIe arrondissement, une sensualité très maîtrisée était à l'ordre du jour, avec des mannequins à la peau luisante et irisée dévoilée par des cols très loin du cou, des hauts laissant entrevoir le soutien-gorge. Des matières riches comme le brocart ou le renard argenté contribuent à créer un sentiment d'opulence sensuelle.


Miu Miu - Photo : Pixel Formula

La collection s'intéresse à la beauté et à la séduction, explique Miuccia Prada, avec "différents clichés" sur "la femme orientale, la femme en robe noire, les femmes stars".

Les robes-manteaux au col loin du cou se nouent simplement sur le côté, prêtes à se dénouer, des jupes s'accompagnent de hauts réduits à des sortes de revers de vestes ornés de fourrure, révélant un dos nu sur lequel se découpent les bretelles d'un soutien-gorge. Des jupes longues à la transparence irisée se conjuguent à des tops ouverts jusqu'à la taille.

De longues robes se parent de grosses pierres colorées, comme un clin d'oeil au style bling bling qui, par ces temps de crise, n'a plus du tout la cote.


RM by Roland Mouret - Photo : Pixel Formula

De son côté le Français Roland Mouret, devenu ces dernières années l'un des stylistes chouchous d'Hollywood, a fait la démonstration de son talent à tailler d'impeccables petites robes près du corps, délicatement pincées, aux encolures à découpes géométriques. Leurs fermetures à glissière ne se cachent pas toujours et se décalent souvent, partant d'une épaule.

La palette des couleurs aime la discrétion, avec surtout du noir, du blanc, du beige, du gris, notamment en imprimé peau de croco.

Réalisées en stretch, "parce qu'il faut mouler ces dames", ces robes peuvent sans problème passer du bureau au cocktail.

Avec la crise, les femmes n'achèteront plus "une robe de cocktail juste pour un cocktail", explique le styliste. "Les vêtements doivent être multifonctionnels, avoir la possibilité de se transformer, de vivre plusieurs histoires".

Dominique SCHROEDER

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.