×
Publicités
Par
AFP
Publié le
2 oct. 2007
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Défilés parisiens : Miyake, Gaultier, Viktor & Rolf, Girbaud et Chisato

Par
AFP
Publié le
2 oct. 2007

PARIS, 2 oct 2007 (AFP) - Décortiquer un aspirateur pour dessiner des vêtements : cette idée a priori saugrenue a inspiré au styliste Dai Fujiwara pour Issey Miyake une collection poétique et inventive qu'il a présentée mardi 2 octobre à Paris lors des défilés de prêt-à-porter féminin pour l'été prochain. La collection, baptisée "The Wind" (le vent) résulte d'une collaboration entre la maison Miyake et l'ingénieur-designer James Dyson, connu pour ses aspirateurs.


Création Issey Miyake collection printemps-été 2008
Photo : François Guillot/AFP

Dans une tente surchauffée opportunément rafraîchie par l'air frais craché par de grands tuyaux jaunes semblables à des tuyaux d'aspirateur géant, ont défilé des femmes et des hommes, aux vêtements "soufflés" dans le dos, dotés de protubérances rappelant des éléments d'aspirateur ou paraissant composés d'un assemblage de pièces détachées.

Un enchevêtrement de "tuyaux" de passementerie rouge se loge au creux des reins, des données techniques s'étalent sur un manteau gris. Ailleurs, des robes aériennes qui dansent à chaque pas semblent des assemblages de morceaux de tuyaux éclatés dessinant des figures géométriques.


Création Issey Miyake collection printemps-été 2008
Photo : François Guillot/AFP

Les sarouels, les vestes aux volumes gonflés ou éclairées par des jours, les combinaisons alternant surfaces lisses et plissées, les couleurs parfois éclatantes, les bottes rouges perforées, contribuent à la légèreté joyeuse de cette deuxième collection de Dai Fujiwara, qui était très attendue.

Chez Jean Paul Gaultier, des femmes en tenues de camouflage et chapeau rappelant ceux des pirates se lancent hardiment dans la jungle, plus conquérantes que jamais. Elles portent des sarouel, des pantalons courts et moulants, des vestes au motif camouflage. Elles abandonnent parfois le chapeau pour des foulards dont les franges se confondent avec leurs cheveux ou des bonnets en crochet.


Créations Jean Paul Gaultier collection printemps-été 2008 Photo : Pierre Verdy/AFP

"Ce sont des pirates, parce que la mode, c'est du piratage", a déclaré avec ironie Jean Paul Gaultier à l'issue du défilé. C'est-à-dire "des gens qui prennent un petit peu de partout, qui prennent des choses et qui les mélangent". "C'est un piratage du treillis" pour en faire un vêtement qui évoque "plus la jungle que la guerre".


Création Jean Paul Gaultier collection printemps-été 2008 Photo : Pierre Verdy/AFP

Il est en effet "traité de façon très romantique". Ces femmes "sont des militaires, mais qui sont plutôt romantiques", explique le couturier. Elles portent des épaulettes à l'allure martiale, mais aussi des treillis rebrodés "un peu comme une veste Louis XV", des sahariennes de mousseline nouées sur le devant, des corsets au motif camouflage sur des jupons de tulle asymétrique, des découpes de pétales sur les épaules.


Créations Jean Paul Gaultier collection printemps-été 2008 Photo : Pierre Verdy/AFP

Plusieurs mannequins ont eu des problèmes avec leurs chaussures durant le défilé. L'une a terminé son parcours en clopinant, une autre déchaussée.

De leur côté, les duettistes Viktor & Rolf (les stylistes néerlandais Viktor Horsting et Rolf Snoeren) ont proposé une collection tout en douceur, avec de nombreuses pièces rose pâle, leur couleur fétiche, ourlées de cols de Pierrot et de corolles plus ou moins foisonnantes. Des fronces plissent de courtes manches bouffantes, la taille, les cols souvent volumineux qui semblent le point de départ des vêtements.


Création Viktor & Rolf collection printemps-été 2008 - Photo : Pierre Verdy/AFP

Le noir de petits pompons, de losanges ou de violons en dentelle contraste avec les tonalités blanches et rose des courtes robes. Des ouïes de violon blanches éclairent une robe longue noire, ailleurs une farandole de violons compose un col spectaculaire. Des escarpins à motif de dentelle noire ajoutent une note délicate.


Création Marithé & François Girbaud
collection printemps-été 2008

Chez Marithé & François Girbaud, l'ambiance est plutôt rock, sur fond de préoccupations écologiques. Leur femme de l'été aime les jeans gris à l'aspect usé, les sandales argentées, les mini-robes qui semblent s'emboîter l'une dans l'autre. Elle noue les écharpes attenantes à ses vestes ou à ses chemises en tresse dans son dos ou de manière à souligner sa poitrine. Elle porte de longs débardeurs sur des robes T-shirts en maille, des imperméables à manches amovibles, de triples rangs de ceintures sur ses pantalons à taille haute, et n'hésite pas à l'occasion à partager des pièces de sa garde-robe avec son compagnon.


Création Marithé & François Girbaud
collection printemps-été 2008

Le délavage des jeans n'a pas été réalisé à l'eau, mais au laser "un geste écologique utile", ont expliqué les deux stylistes qui entendent ainsi participer à leur manière à la préservation de la planète et plus particulièrement de l'eau.


Création Tsumori Chisato collection printemps-été 2008 Photo : François Guillot/AFP

Cette dernière était le fil conducteur de la collection proposée par Tsumori Chisato. Oursins, coquillages, étoiles de mer, algues se brodent sur de courtes robes en superpositions de soie sur lesquelles on pourra jeter une cape de "chaperon rouge". Des feuilletages de soie dessinent des vagues, des colliers de branches de corail ornent les encolures.

Par Dominique SCHROEDER

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.