×
Publicités
Par
AFP
Publié le
25 sept. 2008
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Défilés parisiens : premier défilé égyptien et un anniversaire

Par
AFP
Publié le
25 sept. 2008

PARIS, 25 sept 2008 (AFP) - Une styliste égyptienne, une griffe taïwanaise et l'étoile montante de la mode britannique présenteront pour la première fois leur travail lors de la semaine parisienne de la mode qui verra défiler en neuf jours, à partir de samedi 27 septembre, 93 collections pour le printemps-été 2009.


Sonia Rykiel collection automne-hiver 2008/2009
Photo : PixelFormula

A mi-course, le 1er octobre, la célébration des quarante ans de la maison Sonia Rykiel, avec une grande soirée au parc de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), devrait être un temps fort de la semaine.

De Dior à Gaultier en passant par Lacroix, Yves Saint Laurent, Valentino et autres Hermès ou Chanel, les grands noms de la mode mais aussi la plupart des autres habitués du calendrier ont répondu présents.

Parmi les nouveaux-venus figure l'Egyptienne Marie Bishara, directrice artistique et vice-présidente du groupe Bishara, bien implanté au Moyen-Orient et qui a décidé de s'attaquer au marché européen. Cette marque créée dans les années 60, qui emploie 1 500 personnes, veut "prendre une autre direction", selon une porte-parole. Pour son premier défilé hors d'Egypte, Marie Bishara ne proposera "pas une mode ethnique" mais une "collection beaucoup plus européenne".

C'est la première fois qu'une marque égyptienne défile sur les podiums parisiens, selon la Fédération française de la couture.

Une griffe taïwanaise, Shiatzy Chen, qui se définit comme "au carrefour de l'Orient et de l'Occident", fait son entrée dans le calendrier en affichant elle aussi ses ambitions: "poursuivre son développement en Asie et imposer sa griffe (...) à l'international". Créée il y a trente ans à Tapei, Shiatzy Chen est distribuée dans cinquante points de vente à Taïwan mais aussi en Chine et à Paris.

Premier défilé parisien aussi pour l'Anglais Gareth Pugh, 27 ans, l'un des créateurs les plus prometteurs de la mode britannique, qui défilait jusqu'à présent à Londres. Il a pu franchir la Manche grâce au Grand prix international de l'Association nationale pour le développement des arts de la mode (Andam), doté de 150 000 euros, qu'il a reçu il y a quelques mois.

Diplômé de l'Ecole londonienne Central Saint Martins en 2003, il a présenté sa première collection dès 2005 et signé des costumes de scène pour la chanteuse Kylie Minogue.

Plusieurs griffes font leur retour dans le calendrier, notamment celle de la princesse thaïlandaise Sirivannavari Nariratana, Cacharel et Guy Laroche. Les Néérlandais Viktor & Rolf ont préféré une présence virtuelle: "un show filmé dans le grand salon de (leur) maison virtuelle", visible sur internet.

La saison sera celle de la dernière collection d'Ivana Omazic pour Céline. La styliste croate vient en effet d'être remplacée par la Britannique Phoebe Philo, ex-directrice artistique de Chloé, de retour sur la scène de la mode après quasiment trois ans d'absence.

Une autre Britannique, Hannah MacGibbon, présentera sa première collection pour Chloé où elle a succédé en mars au Suédois Paulo Melim Andersson.

La maison Sonia Rykiel, créée en mai 68, célèbrera ses quarante ans en présence de "500 VIP" réunies pour un dîner suivi du défilé et d'une fête.

De nombreuses personnalités du cinéma, de la chanson, de la mode et des lettres applaudiront la collection dessinée par la styliste Gabrielle Greiss sous la supervision de Sonia Rykiel. Le défilé comprendra des silhouettes conçues par une trentaine de créateurs de renom en hommage à Sonia Rykiel, a-t-on appris auprès de la maison de prêt-à-porter.

Pierre Cardin, initialement prévu au programme, a décidé in extremis de présenter sa collection dans son palais "bulles" à Théoule-sur-mer (Alpes-maritimes) le 6 octobre.

Par Dominique SCHROEDER

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.