×
Publicités
Par
AFP
Publié le
24 févr. 2008
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Défilés parisiens : Rajesh Pratap Singh, Manish Arora, Lie Sang Bong et Jefen

Par
AFP
Publié le
24 févr. 2008

PARIS, 24 fév 2008 (AFP) - Les défilés de prêt-à-porter féminin pour l'hiver se sont mis dimanche 24 février à l'heure indienne, avec les collections de deux stylistes qui ont fait la démonstration de la vitalité de la mode de ce pays, décidée à partir à la conquête de nouveaux marchés.


Rajesh Pratap Singh collection automne-hiver 2008/2009
Photo Benoit Tessier/Reuters

Pour son premier défilé à Paris, Rajesh Pratap Singh, qui présentait jusqu'à présent ses créations durant la Fashion Week de New Delhi, a notamment montré son talent à travailler le cuir dans une collection d'une élégance épurée.

Il strie le cuir de nervures qui structurent un manteau, le décline en courtes robes près du corps à larges capuches, le propose "dévoré" comme du velours pour dessiner les motifs d'une robe-manteau, le drape en sarouel ou en pantalon, l'incruste dans une robe longue en mousseline noire.

Les capuches sont omniprésentes, ornant aussi bien un blouson de cuir qu'une robe en satin.

Quand il renonce au cuir noir, Rajesh Pratap Singh découpe dans du satin de couleur vive (orange, fuchsia, bleu électrique, violet...) des robes toniques à petits plis plats dessinant le corps.

Originaire du Rajasthan, Rajesh Pratap Singh a a créé sa marque en 1997 après avoir obtenu un diplôme de mode en Inde. Il devrait poursuivre pour un temps ses activités en France puisqu'il a été chargé de créer les costumes de l'opéra-ballet "Padmavati" d'Albert Roussel qui doit être donné au Théâtre du Châtelet à Paris à partir du 14 mars.

Son compatriote Manish Arora, l'un des stylistes préférés des actrices de "Bollywood", a livré une collection nettement plus exubérante, inspirée des armures de chevaliers et de samouraïs, mais avec des clins d'oeil à l'univers de Walt Disney.


Manish Arora automne-hiver 2008/2009
Photo : Pierre Verdy/AFP

Ses guerrières affrontent l'hiver en courtes robes comme des cuirasses d'argent et d'or, qui redessinent la silhouette avec leurs épaules caparaçonnées, ou en robes qui semblent découpées dans une cote de maille argent et rubis. L'image colorée de Mickey ou de Pluto en guerriers apporte une note d'humour.

Formé lui aussi en Inde, Manish Arora s'inspire par ailleurs de tapisseries et de motifs du XVIIe siècle pour de fastueux manteaux. Ses robes près du corps sont brodées de motifs multicolores traditionnels indiens.

Un autre visage de la mode venue d'Asie a pu être découvert chez le Sud-Coréen Lie Sang Bong. Ce styliste basé à Séoul a dessiné un vestiaire tout en rondeurs, respirant la douceur, avec des pétales de tissu parsemés sur des pantalons noirs moulants, des boléros soufflés comme des bandonéons sur des robes de satin, des robes ou des manteaux composés d'assemblages de disques.


Lie Sang Bong collection automne-hiver 2008/2009

Il adoucit la rigueur d'une parka noire avec des chrysanthèmes blancs brodés et illumine une longue robe en plumes synthétiques écrues avec d'autres fleurs, d'un rose éclatant.

La chanteuse sud-coréenne Kimera est apparue à la fin du défilé en robe de mariée à col feuilleté et pli creux dans le dos et a brièvement chanté, provoquant des applaudissements nourris.

Enfin le Chinois Frankie Xie, créateur de la marque Jefen, a une nouvelle fois proposé une collection où la touche chinoise est peu visible, si ce n'est dans des écailles de fourrure censées rappeler celles de dragons.

Il propose un vestiaire très féminin en micro-robes noires, jabots plissés, boléros de fourrure, et aussi très confortable en doudounes et gros pulls ou gilets de laine grise. Les jambes sont fuselées, en pantalons moulants noirs à empiècements d'aspect cuir verni ou en collants opaques.

Par DOMINIQUE SCHROEDER

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.