×
Publicités
Par
AFP
Publié le
19 janv. 2008
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Défilés parisiens : Shawn Collins, Ann Demeulemeester et Martin Margiela

Par
AFP
Publié le
19 janv. 2008

PARIS, 19 jan 2008 (AFP) - Décontraction luxueuse, douceur romantique, jeux de trompe-l'oeil : les collections de prêt-à-porter masculin présentées samedi 19 janvier à Paris ont offert aux hommes de quoi se composer l'hiver prochain des personnages très différents.

Très attendu, le seul nouveau venu du calendrier, l'Américain Shawn Collins, basé en Californie, a proposé un vestiaire aussi décontracté que luxueux dont le confort et la fluidité rappellent les modes inspirées par le surf ou le skate.

Cet ancien collaborateur de John Galliano qui habille à l'occasion des stars comme Nicole Kidman ou Cate Blanchett, imagine l'hiver en souple pantalon et sweat shirt, en caban rayé à capuche, en veste un peu courte à boutons pression et col de fourrure. Ses hommes déambulent en épaisses chaussettes de laine à motifs scandinaves qui complètent un vestiaire douillet réalisé en matières nobles (cachemire, laines d'Ecosse...).

Lorsqu'il se résoud à porter un costume, l'homme le choisit discrètement dépareillé, avec des carreaux différents pour la veste et le pantalon.

Chez Ann Demeulemeester, il affronte l'hiver avec un vestiaire qui respire la douceur et le romantisme. La styliste belge enrichit sa palette, habituellement composée de noir et de blanc, avec des tonalités parme, violine, lilas, déclinées en vestes, chapeaux ronds à larges bord, costumes et gilets.

Ses hommes plantent dans leurs chapeaux des fleurs aux tons roses fanés évoquant des hortensias séchés, couvrent leurs épaules de châles effrangés, boutonnent leur chemise noire d'une fleur. Ils aiment les superpositions et se protègent du froid dans des feuilletages de cols ou de volumineuses vestes en fourrure grise.

Les revers de leurs vestes sont travaillés en alignements de petits plis en relief, parfois dissimulés par une grande écharpe en fleurs noires.

Vestes, chemises et pantalons se découpent aussi dans des imprimés rappelant des galets humides, tout en nuances d'ocres et de gris, ou évoquant un pot-pourri de pétales rose fané.

De son côté, la Maison Martin Margiela joue plus que jamais avec les effets trompe-l'oeil, avec des vestes et pantalons en velours semblant découpés dans des peaux de python, mais aussi des imprimés barbelés, briques ou grillage.

Le débardeur qui accompagne un jean craquelé paraît réalisé en fil de fer barbelé, il s'agit en fait de morceaux de caoutchouc. Un costume imprimé de briques grises s'accompagne de bottines en cuir travaillé de manière à donner l'illusion d'une peau d'éléphant. La lettre M s'inscrit sur des tee-shirts en bandes brillantes comme du ruban adhésif.

Les rayures d'un costume trois pièces sont en fait des bandes de rubans appliquées une par une sur le tissu. Il se porte avec des chaussures peintes à la main d'une tête de mort.

Les vestes et les manteaux ont souvent des épaules exagérées, tandis que les détails d'autres pièces, comme des cabans ou des manteaux, sont amplifiés.

Loin de cet univers, le styliste Ferruccio Pozzoni, ex-collaborateur des maisons italiennes Prada et Brioni, qui vient d'être chargé des collections homme de Valentino, a conçu une collection d'une élégance raffinée, riche en impeccables costumes trois pièces, dans des tonalités classiques.

La ligne homme de Valentino représente 8 % du chiffre d'affaires annuel de la maison, soit 20 millions d'euros, selon une porte-parole.

Elle était jusqu'à présent dessinée par le studio de création de la marque, sous la supervision de Valentino qui doit faire ses adieux à la mode la semaine prochaine, en présentant son ultime collection.

Par Dominique SCHROEDER

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.