×
Publicités
Par
AFP
Publié le
28 févr. 2007
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Défilés parisiens : Valentino, Lacroix, Karl Lagerfeld, Givenchy

Par
AFP
Publié le
28 févr. 2007

PARIS, 28 fév 2007 (AFP) - Valentino a célébré mercredi 28 février à Paris une femme très jeune d'une élégance plus sophistiquée que jamais, prouvant qu'au terme de 45 ans de carrière il n'a rien perdu de son enthousiasme ni de ses convictions en matière de mode. Le couturier italien présentait sa collection de prêt-à-porter féminin pour l'automne-hiver prochain dans le cadre de la semaine des créateurs de mode.


Une création Valentino, le 28 février 2007 lors des défilés prêt-à-porter automne-hiver 2007/2008 à Paris
Photo : François Guillot/AFP

Il a mis en scène des femmes aux longs cheveux blonds ondulés, à la bouche vermillon, rappelant les stars du cinéma des années 40. Elles portent des jupes crayon et de courtes vestes, de petites jupes matelassées ou des robes tuniques sous des manteaux évasés ou boule, des tailleurs de tweed. Des touffes de fourrure réchauffent leurs épaules ou s'alignent en bandes horizontales sur leur manteau.

Le soir, mousseline, satin, dentelle, prennent le relais des tweed, cachemire et laine bouclée pour des robes fluides et précieuses, bordées de pierres, de paillettes, de sequins.


Une création Valentino, le 28 février 2007 lors des défilés prêt-à-porter automne-hiver 2007/2008 à Paris
Photo : François Guillot/AFP

La collection, "plus hollywoodienne, plus sophistiquée" est destinée à "une femme très jeune", a expliqué Valentino à l'issue du défilé. "Elles ont envie de s'habiller comme ça. Elles ont envie de remettre des choses bien coupées, des petits manteaux noirs mais bien, parce qu'elles les mettent partout", a-t-il ajouté. "Elles sortent le matin, elle enfilent un blue jean en dessous ; le soir, elles mettent des bas noirs et des hauts talons, elles vont partout".

Il s'agit de "rendre les filles élégantes et glamoureuses avec des petits détails", souligne le couturier qui va fêter ses 75 ans en mai et ses 45 ans de couture en juillet.


Créations de Valentino et le couturier italien le 28 février 2007 lors des défilés prêt-à-porter automne-hiver 2007/2008 à Paris
Photo : François Guillot/AFP

Valentino Garavani a fondé sa maison de couture en 1959 et présenté sa première collection en 1962 en Italie. C'est en Italie également, plus précisément à Rome, qu'il célèbrera ses 45 ans de carrière. Il a indiqué qu'il ne défilerait pas durant la semaine de la couture, en juillet à Paris, mais à Rome.

Evoquant sa longue carrière, Valentino a déclaré être "passé à travers tous les changements", en avoir suivi quelques-uns, d'autres pas. "Moi je fais exactement ce que j'ai envie de faire, j'ai fait ce que j'avais envie de faire", a-t-il dit.


Un pull noir signé Christian Lacroix lors des défilés prêt-à-porter automne-hiver 2007-2008 à Paris, le 28 février 2007 Photo : Pierre Verdy/AFP

De son côté Christian Lacroix a pris le parti du noir, "une couleur merveilleuse", dit-il, qui domine la collection mais éclairé d'opulentes broderies. Le noir "figure sur mes peintures favorites des maîtres anciens de la peinture flamande et espagnole", souligne le couturier.

Tout en jambes, les femmes, chaussées de bottes souples à gros clous, arborent des jupes ultra-courtes et bouffantes comme des bloomers, des robes et manteaux à plastrons précieux ou de passementerie, des ceintures cloutées, des manchettes brodées, des cols-bijoux, des pulls à manches gonflées.


Christian Lacroix et un mannequin lors des défilés prêt-à-porter automne-hiver 2007-2008 à Paris, le 28 février 2007 - Photo : Pierre Verdy/AFP

Le velours est noir mais aussi vert profond, la fourrure pare les manches ou les plastrons, un tailleur de satin arbore des manches de cuir, le cuir d'un manteau se plisse en smocks, accueille des broderies.

Le noir règne en maître aussi, mais dans une version plus rude, chez Karl Lagerfeld, des bas résilles glissés dans des boots plates aux cabans dont les larges manches arrondissent les épaules. Urbaines et conquérantes, les femmes aiment les pantalons étroits et les robes à empiècements de cuir et portent des ongles comme des griffes rouges dans leurs mitaines de conduite en cuir noir.


Création de Karl Lagerfeld, le 28 février 2007 à Paris, lors des défilés prêt-à-porter automne-hiver 2007-2008 - Photo : Pierre Verdy/AFP

Chez Givenchy, Riccardo Tisci ponctue de boutons dorés un vestiaire d'inspiration marine, aux larges pantalons et courtes vestes, ou combinaison-pantalon. Il travaille les volumes, avec des vestes aux grands cols rigides, aux manches gonflées en grosse fourrure et dos ras, aux reliefs en torsades de lainage.


Symboles marins pour cette ceinture Givenchy, le 28 février 2007 à Paris, lors des défilés prêt-à-porter automne-hiver 2007-2008 - Photo : Pierre Verdy/AFP

Au fil de la collection l'or gagne du terrain pour apparaître en motifs géométriques sur les dos et manches de vestes, le dos ou la taille d'un manteau. Il propose aussi des sarouels de vinyle noir, une chemise blanche dont le col laisse échapper deux rubans blancs frôlant les genoux.

Par Dominique SCHROEDER

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.