×
2 572
Fashion Jobs
Publié le
24 févr. 2021
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Del Core débute en grand à Milan avec un vrai défilé

Publié le
24 févr. 2021

Pour le lancement de sa marque, Daniel Del Core a réussi son coup. C’est le seul et unique créateur à avoir organisé, cette semaine à Milan, un défilé en présentiel. Qui plus est pour lancer sa marque féminine et dévoiler sa toute première collection à l’esthétique glamour mutante. Autant dire qu'il fallait en être ! Quitte à se soumettre à un sévère protocole de sécurité.


Un baptême flamboyant pour la nouvelle marque - Del Core


Une fois n’est pas coutume, rendez-vous avait été fixé une bonne heure avant le show, à la "Cittadella degli Archivi", dans les vastes entrepôts qui abritent les archives de la ville, au nord de l’agglomération, et accueillaient pour la première fois un événement du genre. Dès l’entrée, le public était invité à endosser un masque FFP2, s’il ne le portait pas déjà, et à se soumettre volontairement à un test Covid.

La totalité des journalistes et acheteurs présents s’est bien sûre prêtée au jeu, attendant patiemment les résultats devant les tentes disposées dans la cour à cet effet. Une dizaine de minutes et la préposée venait livrer discrètement le diagnostic auprès de chaque personne. Une fois cette procédure terminée, on pouvait enfin entrer dans le bâtiment pour retrouver avec bonheur les sensations du monde d’avant.

Quels doux frissons de plonger, même masqués, dans cette magique atmosphère des défilés. Renouer avec la planète fashion avec l’heureuse sensation de retrouver une famille perdue de vue depuis si longtemps. Savourer l’euphorie du backstage (plutôt calme néanmoins), avec les photographes shootant à tout va et les mannequins sautillant ici et là dans leurs tenues précieuses ou excentriques. Enfin, échanger avec le designer, comme autrefois, devant le tableau des looks de la collection.

L’émotion était palpable, de part et d'autre: "C’est très difficile pour moi de décrire ce que je ressens. Entre le lancement de la marque et le show, c’est très fort", confie Daniel Del Core. "J’ai voulu mélanger dans cette collection zéro mon amour pour la nature et le règne végétal, et mon expérience de styliste de stars avec des tenues de soirée très spéciales conçues pour des femmes aux personnalités différentes, qui rêvent de sortir".


Les tenues de soirée ont la part belle - Del Core


Place au show, donc, mis en scène dans un décor aseptisé aux allures de laboratoire futuriste, baigné dans une lueur mauve où d’infinies rangées de plantes s’alignent sur des étagères immaculées. Les 40 invités sont disposés sur des tabourets, distanciés chacun l’un de l’autre de plus d’un mètre.

Les premières silhouettes dédiées au prêt-à-porter mettent en avant des tailleurs pantalons aux coupes impeccables, taillés dans des tissus sombres ou aux couleurs chatoyantes, les mini-robes s'enfilent sur des dessous chic et des bas en dentelle, de longs manteaux en laine peignée enveloppent les corps avec élégance. Tout se joue dans les détails, comme cette ceinture de kimono enserrant la taille d’un costume, ces boutons particuliers ou ces plumes d’autruche décorant habits et souliers.

La deuxième partie de la collection laisse place à l'exubérance avec une série d’ensembles précieux. Robes fourreaux en velours soyeux, maxi-robes dos nu, peignoirs en soie brodée, tenues recouvertes de pierreries. Soie, laine taffetas, brocart, jacquard, fil coupé, effets vernis, applications, broderies… Toutes les matières sont ultra luxueuses et développées spécialement pour cette garde-robe à grand impact. Tout comme les accessoires, chaussures, sacs, bijoux et jusqu’aux masques, véritable passion pour Daniel Del Core.

Un ensemble, notamment, drapé dans une peau de soie kaki, attire l’attention avec ses excroissances en forme de feuilles de palmier géant. Ailleurs, ce sont des manches sculpturales qui aimantent le regard, ou encore ces maxi cols en forme semi sphérique façon champignon ou ces jeux de plissés dans une robe-éventail. C’est un monde flamboyant, qui anime le travail de Daniel Del Core, longtemps actif chez Gucci, comme styliste de célébrités et s’occupant des projets spéciaux au côté du directeur artistique Alessandro Michele. "Alessandro m’a permis d’élargir mon horizon et d’ouvrir mon esprit. Il m’a aussi beaucoup fait amuser", glisse-t-il.


Le styliste met en avant une esthétique glamour - Del Core


Soutenu par des investisseurs passionnés de mode, qui souhaitent rester anonymes, le designer de 32 ans s’est lancé dans le grand bain en décembre 2019, quittant Gucci où il œuvrait depuis cinq. Allemand d’origine (avec un grand-père italien), Milanais d’adoption, il a travaillé auparavant pour plusieurs grandes griffes, passant entre autres un an chez Dolce & Gabbana, trois ans chez Versace et se partageant entre Paris et Beyrouth pour Zuhair Murad.

Grâce à ses bienfaiteurs, Daniel Del Core a pu ouvrir une véritable maison de couture, installant ses bureaux et ateliers dans un quartier chic au cœur de Milan, investissant un ancien édifice qui abritait, dit-on, une maison-close dans un lointain passé. Y travaillent d’ores et déjà une trentaine de personnes, entre couturiers et artisans, qui développent les prototypes et réalisent à la main les pièces couture spéciales et le sur-mesure, qui sera proposé en parallèle du prêt-à-porter.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com