×
Publicités
Par
AFP
Publié le
24 sept. 2013
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Delanoë: travailler "hors heures normales doit rester une exception"

Par
AFP
Publié le
24 sept. 2013

PARIS, 24 sept 2013 (AFP) - Le maire PS de Paris Bertrand Delanoë a jugé mardi, après la condamnation du magasin Sephora des Champs-Elysées, que travailler "en dehors des heures normales" devait rester "une exception". Il était interrogé par LCI et Radio Classique sur le jugement de la veille contraignant le parfumeur, propriété du groupe LVMH, à fermer son magasin étendard à 21H00.

Bertrand Delanoë, photo : AFP/Patrick Kovarik.


Bertrand Delanoë a observé qu'il "y a plusieurs magasins, sur les Champs-Elysées, où, pour le travail du soir ou du dimanche", "lorsque les employeurs ont pris soin de travailler bien en amont avec les organisations de salariés, tout se passe normalement". "Il ne faut pas que le travail en dehors des heures normales devienne une banalité, il faut que ce soit une exception", selon le maire de la capitale.

"De cette crise-là, il faut sortir par le haut: que les employeurs et les organisations de travailleurs trouvent le chemin pour que dans certains cas - pas tout le temps - il puisse y avoir des horaires décalés à la demande des clients", a-t-il recommandé. "Mais pas de manière systématique", a insisté Bertrand Delanoë.

Il a évoqué le travail dominical, "justifiable" à ses yeux, seulement "là où il y a des consommateurs éventuels que l'on n'a pas dans la semaine". Cette question soulève "un enjeu philosophique, presque spirituel", a-t-il poursuivi : "il y a un jour de la semaine où la vie de famille, la rencontre" sont "possibles". Il a rappelé avoir lui-même autorisé certaines enseignes à ouvrir le dimanche "parce qu'elles avaient trouvé un accord avant avec leurs salariés, gagnant-gagnant".

A six mois des élections municipales, la question du travail dominical revient régulièrement dans la campagne à Paris. La candidate UMP Nathalie Kosciusko-Morizet plaide pour un extension des zones touristiques où les magasins restent ouverts le dimanche, tandis que sa rivale PS Anne Hidalgo, comme Bertrand Delanoë, veut des négociations au cas par cas.

"C'est un sujet à regarder avec de la négociation, avec les syndicats, avec les riverains", a dit lundi Anne Hidalgo. Citant l'exemple du IXe arrondissement, quartier de grands magasins où selon elle la population double en journée, elle a ajouté: "si dans cet arrondissement les magasins sont ouverts le dimanche, la vie change radicalement, ça vaut le coup de demander aux riverains".

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.