×
Publié le
29 sept. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Dellalui en redressement judiciaire : deux dirigeants déposent une offre de reprise

Publié le
29 sept. 2020

La crise sanitaire a lourdement touché le groupe Dellalui. Le confinement est tombé pendant les livraisons d’été, les prises de commandes de l’hiver et le lancement de la production. Pour faire face à ses difficultés, la direction du groupe a préféré se mettre en procédure de sauvegarde en juin. La conversion en redressement judiciaire a été prononcée en août.


Malgré les bons résultats de Delahaye, Dellalui s'est placé en procédure de sauvegarde - DR

 
Malgré les bons résultats de sa marque masculine Delahaye, le groupe Dellalui (qui a absorbé en interne El Internationale) a été confronté à une baisse des commandes et au refus d’une demande de PGE (prêt garanti par l’Etat). "Nous avions la trésorerie pour tenir plusieurs mois mais nous avons choisi de nous mettre en procédure de sauvegarde pour faciliter les démarches à nos repreneurs", explique Maurice Kammoun, administrateur du groupe.
 
A l’heure actuelle, deux des cadres de Dellalui ont déposé un dossier pour la reprise du groupe bisontin : Alain Pontin, directeur général (ex-Beaumanoir), et Thierry Valla, directeur technique de longue date. Ils sont soutenus par un investisseur.

Le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 14 millions d’euros en 2019. Un résultat qui devrait être en recul de 5 à 7 % en 2020, selon Maurice Kammoun. Malgré le contexte complexe pour nombre d'acteur du prêt-à-porter, sa marque masculine Delahaye a limité la casse puisqu’à fin septembre, son chiffre d’affaires annuel perdait seulement 1% comparé à l’année précédente. Les soixante corners de la griffe réalisent, en effet, de bonnes ventes.
 
En revanche, les résultats sur la mode féminine ont été plus difficiles. Depuis son arrivée, Alain Pontin a travaillé sur la collection printemps-été 2020, frappée de plein fouet par la crise actuelle. La direction reste confiante quant à l’avenir du groupe. Le tribunal de commerce de Besançon tranchera sur les dossiers de reprise le 7 octobre prochain.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com