×
Publicités
Traduit par
Véronique DOTRAUX
Publié le
24 nov. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Delta Galil dévoile ses chiffres du troisième trimestre et revoit ses prévisions à la baisse

Traduit par
Véronique DOTRAUX
Publié le
24 nov. 2022

Delta Galil, acteur international de la lingerie, de l’activewear et du denim, a annoncé mardi une hausse de ses ventes de 2% au troisième trimestre (6% à taux de change constant) à 512 millions de dollars (491,29 millions d’euros).


7 For All Mankind


Fabriquant ses propres marques, la société israélienne développe également des vêtements en denim pour 7 For All Mankind et d’autres produits pour des labels tels que Adidas, Wolford, Wilson, Columbia et Tommy Hilfiger, entre autres.

Son bénéfice d’exploitation (EBIT) enregistre une croissance annuelle de 4% à 55,1 millions de dollars (52,89 millions d’euros), soit 10,8% des ventes. Le bénéfice net s'inscrit en progression de 11% à 36,1 millions de dollars (34,65 millions d’euros).

Le PDG Isaac Dabah a parlé d'"un nouveau trimestre record pour les ventes et l’EBIT, en particulier au regard des difficultés liées à la conjoncture économique actuelle". 

Confirmant la solidité d’un modèle économique diversifié, les résultats ont été stimulés par la croissance des ventes à taux de change constant dans les segments Private Label, 7 For All Mankind et Delta Israel. Les ventes des collections propres et d’autres marques — incluant principalement les résultats du label Bare Necessities racheté par l’israélien — "ont toutefois souffert de l’évolution défavorable de la demande mondiale, des fluctuations des taux de change et des pressions inflationnistes".

Le groupe a ajouté qu’il avait commencé à intégrer la marque de sous-vêtements durables Organic Basics récemment acquise et qu’il avait des projets de croissance à l’international ainsi que dans de nouvelles catégories pour le deuxième trimestre 2023. Il investit également dans le numérique.

Delta Galil a indiqué une accélération des ventes à taux de change constant dans toutes les régions et des ventes pour les neuf premiers mois de 2022 en progression de 8% à 1,487 milliard de dollars (1,43 milliard d’euros), soit une hausse de 11% à taux de change constant.

Repli des ventes en ligne



Malgré des ventes record au cours du trimestre, l’entreprise a connu plusieurs revers avec un repli des ventes en ligne, bien qu’il s’agisse davantage d’un changement de comportement des consommateurs qui retrouvent les magasins physiques plutôt que le reflet d’une fragilité du canal digital. Les ventes sur ses sites internet ont totalisé 49 millions de dollars (47,03 millions d’euros), ce qui équivaut à une baisse de 7% ou de 3% à taux de change constant.

Les ventes en ligne dépassent cependant toujours très largement celles d’avant la pandémie. Hormis les griffes Bare Necessities et Organic Basics, acquises respectivement en octobre 2020 et juillet dernier, les ventes sur les sites web de Delta Galil ont bondi de 68% par rapport à la même période en 2019.

Néanmoins, pour l’ensemble de l’exercice — en dehors d’éléments exceptionnels, en incluant l’impact de l’IFRS 16 et en supposant qu’il n’y ait pas de résurgence majeure de la pandémie —, Delta Galil a revu ses objectifs financiers à la baisse afin de tenir compte des impacts négatifs accrus des fluctuations des devises, des stocks élevés et de l’augmentation des actions promotionnelles sur le marché.

Contrairement à l’augmentation de 2,08 à 2,1 milliards de dollars (de 2 à 2,02 milliards d’euros) initialement prévue par rapport à 2021, le géant israélien table désormais sur une croissance de 3,7 à 4,1%, soit de 2,02 à 2,03 milliards de dollars (de 1,94 à 1,95 milliard d’euros).

Le chiffre d’affaires à taux de change constant devrait augmenter de 6,8% à 7,1%. La progression de l’EBIT ne sera que marginale. On s’attend désormais à une hausse comprise entre 189 et 192 millions de dollars (de 181,41 à 184,29 millions d’euros), contre 210 à 220 millions de dollars (201,56 à 211,16 millions d’euros) précédemment.

Le résultat net devrait se situer dans des valeurs comprises entre 119 et 121 millions de dollars (entre 114,22 et 116,14 millions d’euros), à l’opposé des prévisions initiales qui espéraient une augmentation passant de 124,2 millions de dollars (119,50 millions d’euros) à une fourchette comprise entre 138 et 145 millions de dollars (entre 132,46 et 139,18 millions d’euros).

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com