×
7 216
Fashion Jobs

Démarrage mercredi des soldes d'hiver, rituel de la consommation

Par
AFP
Publié le
today 11 janv. 2006
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

PARIS, 11 jan 2006 (AFP) - Les soldes d'hiver démarrent mercredi dans toute la France et dès 00h00 sur Internet, avec des rabais monstres dans l'habillement car les commerçants doivent écouler les vêtements invendus après un automne trop doux, et rattraper une année 2005 en demi-teinte.


Coup d'envoi des soldes mercredi - Infographie AFP

Le coup d'envoi a été donné dès minuit sur internet: quelques sites comme Cdiscount (groupe Casino), Rueducommerce ou Mistergooddeal, tous spécialistes des produits high-tech, ont pris leur habillage de soldes et affiché leurs rabais.

"On vient de lancer les soldes il y a cinq minutes", a expliqué à l'AFP Stéphane Rios, directeur technique de Rueducommerce, sur le pied de guerre à minuit quinze, avec déjà dix commandes enregistrées et un site "surchargé". Il attend plus de 500.000 personnes sur la seule journée de mercredi.

Mais seuls les soldes sur internet ont démarré dès cette nuit: contrairement aux années précédentes, aucune boutique n'a décidé cette année d'ouvrir ses grilles dès minuit, y compris à Paris, selon les professionnels.

La préfecture de Paris a d'ailleurs fixé cette année le démarrage des soldes à 08h00 pour les magasins, coupant court aux ouvertures nocturnes qui s'étaient soldées par une série d'amendes pour infraction à la législation sur le travail de nuit.

Partout en France, petits et grands magasins ouvrent donc mercredi dans la matinée, vers 07h00 pour les plus matinaux, pour accueillir les millions de Français qui attendent impatiemment ce rendez-vous bi-annuel, quitte à poser un jour de congé.

Les soldes d'hiver, bien plus importants que ceux d'été à cause de la valeur des grosses pièces, concentrent plus de 15% des achats annuels de vêtements et chaussures et dureront quatre à six semaines selon les départements.

L'impact médiatique des soldes textiles pousse les commerces de tous secteurs à lancer des promotions au même moment, même s'il ne s'agit pas de soldes stricto sensu, c'est-à-dire de l'écoulement de fin de séries même à perte.

Parfums, matériel informatique, vins, meubles, grandes marques, jouets ou bricolage affichent tous ainsi des rabais de choc.

Ces promotions tous azimuts ont démarré dès après Noël, y compris dans les magasins de vêtements qui depuis dix jours, pour éviter d'être désertés entre Noël et le début des soldes, proposaient déjà des réductions jusqu'à 40% sur certains articles.

La popularité des soldes, coup de pouce garanti à la consommation de janvier, a même poussé le ministre des Finances Thierry Breton à suggérer davantage de période de soldes.

Idée qui a suscité un tollé chez les petits commerçants, qui craignent que les consommateurs ne s'habituent encore plus aux prix bradés, eux qui achètent déjà près de 40% de leurs vêtements uniquement en soldes ou en promotions.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.