×
5 784
Fashion Jobs
Publicités

Denim, glamour fifties et mini-robes à la semaine de la mode à New York

Par
AFP
Publié le
today 13 sept. 2005
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-


L'actrice Scarlett Johansson ouvre le défilé d'Imitation of Christ, le 9 septembre 2005 Photo : Fernanda Calfat
NEW YORK, 13 sept 2005 (AFP) - Denim, glamour fifties et mini-robes ont ponctué les premiers défilés de la semaine des collections printemps-été 2006 à New York, dont le calendrier ne cesse d'enfler saison après saison avec notamment l'arrivée incessante de nouveaux transfuges européens.

L'actrice Scarlett Johansson, star du film "Lost In Translation", a, la première, fait sensation en ouvrant vendredi le défilé d'Imitation of Christ, la marque ultra-snob et avant-garde de la créatrice Tara Subkoff.

Vêtue d'un jean brut moulant au plus près de ses formes voluptueuses, d'escarpins rouge vif et d'un petit haut noir en jersey, la blondissime Américaine a défilé en tirant sur une cigarette au risque de choquer New York.

La collection d'Imitation of Christ a décliné le jean sous toutes ses formes, façon Marilyn Monroe dans "Les Désaxés" ou façon hippie seventies avec pattes d'éléphant, le tout mâtiné de mini-robes en dentelle anglaise à la Mary Quant.

As Four a également présenté une collection en denim, confirmant le boom du jean de designer et l'escalade des prix depuis plusieurs années pour les vêtements conçus dans cette matière bon marché.

L'ex-quatuor excentrique ne compte désormais plus que trois designers depuis son schisme d'il y a quelques mois avec Kai Kühne, qui présentera jeudi sa propre collection, modestement intitulée "Myself" (moi-même).

Le plus classique Kenneth Cole a lui aussi puisé une part de son inspiration dans le registre années 50 avec des jupes droites aux genoux, des escarpins carmins et dans une gamme de couleur rouge-bleu jean.


Un modèle de Kenneth Cole, le 9 septembre 2005 Photo : Robyn Beck
Pour le soir, M. Cole a dessiné de belles robes en mousseline bouffantes et resserrées à la taille, en bleu lavande ou rouge carmin doublé de blanc.

Une vidéo en ouverture du défilé a précisé que le designer et les mannequins avaient donné une portion de leur rémunération aux fonds de soutien pour les victimes du cyclone Katrina.

Pour inviter l'assistance à faire de même, le créateur est venu saluer vêtu d'un t-shirt de la Croix-Rouge portant le numéro gratuit dédié aux donations.

Project Alabama, pour son premier défilé à New York, a présenté des robes tombant à mi-mollet, étroites du buste puis très évasées, dans des tonalités de noir et bleu roi, ou jaune et orange.

Chez Lacoste, qui connaît une véritable renaissance depuis que la direction artistique a été reprise par le créateur français Christophe Lemaire, les couleurs étaient fraîches et vitaminées : mini-jupes et chemises amples en vert et blanc, pantalon blanc et top rouge, ou pantacourt blanc et top à losanges multicolores.

La marque au crocodile n'a pas échappé à l'une des formes les plus omni-présentes de la saison : un haut en jersey laissant les épaules dégagées et remontant en triangle vers le haut du buste, et attaché autour du cou.

Outre les défilés des stars de la mode new-yorkaise comme Oscar de la Renta, Marc Jacobs ou Narciso Rodriguez, l'attention se portera aussi cette semaine sur les nouveaux transfuges européens qui rejoignent les ex-londoniens Roland Mouret ou Boudicca ou la marque allemande Wunderkind dans le calendrier surchargé de 192 shows de cette semaine.

La créatrice allemande derrière la marque Strenesse, qui était jusque-là montrée à Milan, a présenté dimanche des robes au romantisme délicat et minimaliste.

La très "hippie chic" Alice Temperley, l'un des grands noms de la mode londonienne, défile lundi pour la première fois sous les tentes de Bryant Park, centre névralgique de la semaine des collections de New York. Jeudi, ce sera le tour du Grec Vlassis Holevas.

Par Véronique DUPONT

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.