×
6 263
Fashion Jobs
Publicités
Publié le
15 avr. 2015
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Des cliniques pour produits de luxe en Chine

Publié le
15 avr. 2015

L’essor du luxe en Chine a engendré une demande pour des services après-vente premium. Une étude publiée en 2014 dans l'édition chinoise du magazine Fortune souligne que 41 % des personnes interrogées ne sont pas satisfaites des services après-vente et souhaitent les voir s’améliorer dans les cinq prochaines années. Tout comme la réparation de montres de luxe, l'entretien du cuir est un secteur particulièrement prometteur.

Un sac Hermès restauré

Sacs à main et chaussures de créateurs subissent l'usure du temps : éraflures, griffures, tâches, effilochages ou encore pièces métalliques abîmées. Nombre de marques ne disposent pas de gamme de services d'entretien étendue ou pratiquent des prix exorbitants, offrant ainsi au secteur du soin du cuir de nombreuses opportunités business.

Dans les métropoles comme Pékin, Shanghai ou Canton, le nombre d'entreprises spécialisées dans l'entretien et la remise en état de produits de luxe a ainsi considérablement augmenté ces dernières années. Des chaînes ont vu le jour comme Newlux, Luxuries Club et Green Bag Hotel.

Trois modèles économiques ont vu le jour dans ce secteur à Pékin. Le premier s'attache à maîtriser les coûts fixes. Cela implique en général : une petite boutique, peu de personnel et un atelier centralisé. Ces boutiques se trouvent dans des rues passantes ou dans des espaces de bureaux de 20 à 30 mètres carrés avec deux ou trois vendeurs. Toutes les réparations se font dans des ateliers séparés avec un service de suivi.

Le deuxième modèle mise sur de grandes boutiques et met l'accent sur une expérience client exceptionnelle. On trouve ces magasins dans des quartiers commerçants de luxe comme le  China World Trade Center et Financial Street à Pékin, ils sont très luxueux et pratiquent des prix plus élevés.

Le troisième modèle consiste en un service en ligne accessible via des plateformes de e-business haut de gamme. Le distributeur de luxe en ligne Secoo.com a par exemple adjoint un centre de soin à son activité principale. Les articles nécessitant des réparations peuvent être déposés dans ses « club-centres » dans la plupart des grandes villes. Une photo de produit est envoyée par e-mail au service d'entretien pour l'établissement d'un devis. Les frais sont payables au club.

Tous les magasins d'entretien d'articles de luxe prennent en charge chaussures, sacs et vêtements de cuir haut de gamme. Les services proposés comprennent le nettoyage, le soin, la restauration des couleurs, la teinture et les réparations. Ils peuvent aussi intervenir sur les garnitures en cuir de voitures de luxe, de yachts ou d'avions privés. Certains magasins spécialisés ont des départements consacrés à la maroquinerie, aux montres et aux bijoux.

Les plus grands de ces magasins ont investi dans des équipements sophistiqués comme colorimètres, mélangeurs de couleurs, détachants à vapeur et outils de couture manuelle importés. Des techniciens senior veillent aux contrôles qualité.

L'entretien des articles de luxe requiert des méthodes et des procédures à la hauteur des exigences des marques. Des solutions personnalisées ont été conçues selon le type de matériel utilisé et les techniques requises. Répondre aux normes requises en matière de nettoyage, repassage et teinture requiert des compétences et de l’expérience.
 
Les principales activités des entreprises concernées, soit 50 à 60 %, sont le nettoyage et l'entretien de sacs à main et de portefeuilles haut de gamme. Viennent ensuite (en ordre décroissant de volume) les vêtements de cuir, les fourrures, les ceintures et les chaussures.

Selon le directeur d'une enseigne située dans les quartiers ouest de Pékin, le gros des travaux qu'il effectue concerne la remise à neuf de la teinture végétale des ourlets de cuir des sacs Louis Vuitton, et la teinture et le nettoyage de sacs Gucci en toile.

Les tarifs de certains magasins sont établis en fonction de la marque, de la forme et de la taille de l'article. Par exemple, Green Bag Hotel à Seasons Place demande un supplément pour l'entretien d'articles Hermès, Chanel et Bottega Veneta. Cela s’explique à la fois par leur prix élevé et aux compétences requises pour ce type d'intervention.
 
Alors que les magasins spécialisés dans l’entretien du cuir se multiplient dans les grandes villes, les nouveaux entrants devront choisir une stratégie adaptée. Nombre de franchiseurs accroissent leurs activités de marketing et recherchent des partenaires. Plusieurs marques célèbres d'entretien d'articles de luxe prévoient d'ouvrir 30 à 50 points de vente à travers le pays.

D'autres entreprises établies cherchent à se développer auprès de partenaires étrangers et proposent déjà des services à l'international. On trouve même des vétérans du secteur qui proposent des services sur mesure. Ces entreprises sont fidèles au principe « petit mais spécialisé » et privilégient leur réputation avant leur chiffre d'affaires.
 
Les analystes insistent sur le fait que la qualité du travail est la référence ultime dans ce domaine. Quel que soit leur modèle opérationnel, les entreprises doivent mettre en avant leur singularité. Certaines, par exemple, sont spécialisées dans la couture et l'huilage des bordures de ceintures de cuir de grandes marques, d'autres, dans la réparation de portefeuilles. Un client heureux reviendra et en parlera autour de lui, c'est la clé de la réussite dans ce secteur.

Source : Hong Kong Trade Development Council

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com