×
6 500
Fashion Jobs
ETAM
Assitant.e Achats H/F
CDI · CLICHY
LA HALLE
Directeur(Trice) Regional(e) - Alsace (H/F)
CDI · STRASBOURG
MAISON GOYARD
Responsable Des Opérations H/F
CDI · PARIS
PRINTEMPS
Acheteur Chef de Produit Horlogerie H/F
CDI · PARIS
GROUPE IKKS
Chef de Projet Technique Web Senior (H/F) - CDI
CDI · SÈVREMOINE
WINNING SEARCH
Responsable Marketing et Communication - le Grand Comptoir
CDI · SURESNES
CAROLL
Merchandise Planner (H/F)
CDI · PARIS
ERIC BOMPARD
Responsable Régional H/F
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Gestionnaire Commercial et Logistique (H/F)
CDI · SAINT-OUEN-SUR-SEINE
SINTEL RECRUTEMENT
Acheteur Tissus PAP Homme et Femme Luxe (H/F)
CDI · PARIS
SINTEL RECRUTEMENT
Acheteur Tissus Collection Créateur (H/F)
CDI · PARIS
MANPOWER CABINET DE RECRUTEMENT COMMERCE MODE LUXE
Coordinateur Retail
CDI · PARIS
ERIC BOMPARD
Responsable Ressources Humaines H/F
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE
Manager de Vente
CDI · ORLÉANS
HUGO BOSS
Project Manager Shop Construction H/F
CDI · PARIS
ZAPA
Responsable du Contrôle de Gestion (H/F) - CDI
CDI · PARIS
PAGE PERSONNEL
Chef de Produit Chaussure H/F
CDI · PARIS
AMERICAN VINTAGE
Responsable Régional(e) Retail Nord, Paris ou Lille H/F
CDI · PARIS
LE PALAIS DES THÉS
Responsable Préparation de Commandes b to c (H/F) - Bussy-Saint-Georges
CDI · BUSSY-SAINT-GEORGES
LE PALAIS DES THÉS
Responsable Préparation de Commandes b to b (H/F) - Bussy-Saint-Georges
CDI · BUSSY-SAINT-GEORGES
FROM FUTURE
Chef de Projet Architecture (F/H)
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
MANGO
Regional Retail Manager H/F
CDI · PARIS
Publicités
Par
AFP
Publié le
8 déc. 2006
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Des groupes britanniques accusés d'exploitation au Bangladesh

Par
AFP
Publié le
8 déc. 2006

LONDRES, 8 déc 2006 (AFP) - Le numéro trois mondial des supermarchés, Tesco, et la filiale britannique de Wal-Mart ont été accusés vendredi 8 décembre par une ONG d'exploiter les femmes qui fabriquent leurs vêtements au Bangladesh, payées cinq pence de l'heure pour 80 heures de travail par semaine.


Un consommateur pousse un caddie dans un supermarché Tesco de Liverpool
Photo : Paul Ellis/AFP

La chaîne britannique de magasins Primark est également épinglée par l'organisation "War on Want" dans un rapport intitulé "Victimes de la mode: le vrai coût des vêtements bon marché de Primark, Asda et Tesco".

Une enquête avait déjà été ouverte en octobre au Bangladesh après qu'un reportage de la télévision britannique y eut montré des enfants fabriquant des vêtements pour Tesco.

L'ONG a interrogé 60 employés dans six ateliers de Dacca employant 5 000 personnes, pour la plupart des femmes, et fournissant les trois distributeurs.

Selon le rapport, bien que Tesco, Asda et Primark se soient engagés officiellement à payer un salaire mensuel de 22 livres (32,5 euros), qui correspond au minimum vital au Bangladesh, les fiches de paie commencent à huit livres par mois dans les ateliers.

"Même les opératrices de machine à coudre les mieux payées touchent seulement 16 livres par mois, ce qui correspond à cinq pence (sept centimes d'euro) de l'heure pour les 80 heures qu'elles doivent régulièrement faire chaque semaine".

Les abus concernent aussi la durée du travail, selon l'ONG. Là encore, les trois entreprises demandent à leurs fournisseurs de ne dépasser qu'exceptionnellement le plafond de 48 heures hebdomadaires avec un jour de congé par semaine, mais la pratique est toute autre.

"Les personnes interrogées travaillent jusqu'à 96 heures par semaine - soit le double - et perdent souvent leur jour de congé. Il est arrivé que les propriétaires de l'usine imposent jusqu'à 140 heures de travail supplémentaire par mois, souvent non payé, sous peine de licenciement".

"S'il y a une vacation de nuit, il nous faut travailler jusqu'à trois heures du matin", témoigne Farzana, dont l'atelier fournit les trois marques.

Les trois groupes ont rejeté les accusations de l'ONG.

"Tesco propose des vêtements bon marché à ses clients britanniques, dont nombre de familles à faibles revenus, mais pas au prix de mauvaises conditions de travail chez ses fournisseurs", a assuré un porte-parole du groupe qui possède 563 supermarchés au Royaume-Uni.

"Nous sommes membre de l'Initiative pour un commerce éthique et pleinement engagés dans la campagne destinée à améliorer les conditions de travail au Bangladesh", a déclaré un représentant des 160 enseignes Primark.

Asda a affirmé avoir inspecté les 13 000 fournisseurs de ses 313 supermarchés pour s'assurer qu'ils n'exploitent pas la main-d'oeuvre.

Le marché britannique de l'habillement (33 milliards de livres en 2006), très concurrentiel, est de plus en plus dominé par les chaînes à bas prix et les supermarchés, y compris pour les vêtements dits de qualité.

Selon des chiffres de Verdict Research, la part de marché de Primark dans les vêtements de qualité est passée de 12,9 % à 15,7 % entre 2005 et 2006, tandis que Tesco a doublé la sienne dans les vêtements féminins depuis 2002.

En même temps, le prix moyen des vêtements et des chaussures a baissé de 14,4 % entre 2001 et 2005, "importateurs et distributeurs parvenant à trouver des fournisseurs bon marché dans les pays où la main-d'oeuvre est moins chère", selon une étude du cabinet de recherche Key Note parue en mars.

Par Pierre PRATABUY

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.