×
Par
Reuters
Publié le
4 déc. 2020
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Des militants réclament l'arrêt du développement d'Amazon en France

Par
Reuters
Publié le
4 déc. 2020

Des militants des Amis de la Terre, de ANV-COP 21 et d’Attac ont manifesté vendredi devant le ministère de l’Economie et des Finances pour réclamer un moratoire sur les projets de développement du géant du e-commerce Amazon en France, qu’ils accusent de détruire les petits commerces.


Un site Amazon - Reuters



Une banderole “Changement de propriétaire” a été installée sur la devanture du ministère. Les militants avaient également disposé devant l’entrée du bâtiment public des cartons portant le logo d’Amazon de manière à reproduire, selon l’un des participants, la construction d’un petit entrepôt.

Selon la porte-parole des Amis de la Terre, Alma Dufour, le e-commerce a détruit en France plus de 81.000 emplois entre 2008 et 2019, soit autant qu’en Allemagne, et 46.000 emplois en Espagne. Amazon, “c’est une machine à broyer les petits commerces”, a-t-elle dit lors d’une prise de parole.

Les militants dénoncent l’ambiguïté du gouvernement sur ce sujet, qui vient, selon eux, “soutenir l’implantation massive d’Amazon depuis des mois avec 14 projets autorisés en moins d’un an et en même temps dire aux Français de ne pas acheter dans cette entreprise” pour les fêtes de Noël. “Il y a un problème majeur de cohérence”, dit Alma Dufour.

Attac estime pour sa part que le géant du e-commerce “échappe à l’impôt sur les sociétés en délocalisant ses bénéfices au Luxembourg”, ce qui entraîne une concurrence déloyale vis-à-vis des commerçants traditionnels.
“Si le gouvernement ne prend pas ses responsabilités, (...) on sera là à chaque projet”, a ajouté Alma Dufour. “On les fera tous tomber un par un.”
Noémie Olive, avec Caroline Pailliez, édité par Blandine Hénault

© Thomson Reuters 2021 All rights reserved.