×
2 745
Fashion Jobs
Publicités
Par
AFP
Publié le
26 janv. 2016
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Des produits chimiques dangereux largement présents dans des articles outdoor

Par
AFP
Publié le
26 janv. 2016

Greenpeace a déclaré que des produits chimiques dangereux sont « largement présents » dans une gamme d'équipements outdoor testés par ses soins, allant des vêtements aux chaussures en passant par des sacs à dos, des tentes et des sacs de couchage.

Le groupe militant pour l'environnement a précisé que, parmi 40 produits testés, seuls quatre étaient exempts de substances per- et polyfluorées (PFC).

Greenpeace


L'étude en question montre que les produits chimiques nocifs sont « toujours largement présents dans des articles de marques comme Jack Wolfskin, The North Face, Patagonia, Mammut, Norrona et Salewa, en particulier dans des chaussures, pantalons, sacs de couchage et dans certaines vestes ».

Selon le rapport, les polluants peuvent être retrouvés dans des lacs de montagne isolés et dans la neige ; ils peuvent s'accumuler dans le foie des ours polaires et aussi être détectés dans le sang humain.

Greenpeace ajoute que des études ont montré que certains PFC « peuvent avoir un impact négatif (...) sur le système reproductif et immunologique, et qu'ils se sont révélés potentiellement cancérigènes dans des tests effectués sur des animaux ».

Le groupe a précisé qu'un laboratoire indépendant avait testé 11 vestes et huit pantalons, sept paires de chaussures, huit sacs à dos, deux tentes, deux sacs de couchage, une corde d'escalade et une paire de gants.

Les quatre produits qui ne contiennent pas de PFC sont des vestes de Vaude et Jack Wolfskin, un sac à dos de Haglöfs et une paire de gants de The North Face.

Greenpace a appelé tous les fabricants d'articles outdoor à se joindre à la campagne « Detox My Fashion », dont l'objectif est de retirer les produits chimiques dangereux de l'ensemble de la chaîne de production de l'industrie textile.

« Eliminer les PFC d'ici à 2020, comme l'ambitionnent certaines marques de vêtements outdoor, n'est pas assez ambitieux », a par ailleurs ajouté le groupe de protection de l'environnement.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.