×
Publicités
Traduit par
Véronique DOTRAUX
Publié le
22 oct. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Des produits chimiques nocifs découverts dans les vêtements de grandes marques de sport

Traduit par
Véronique DOTRAUX
Publié le
22 oct. 2022

Aux Etats-Unis, le Center for Environmental Health (CEH) a annoncé le 19 octobre avoir mis en demeure plusieurs marques de soutien-gorge et de maillots de sport après que des tests ont démontré que leurs vêtements présentaient un risque d’exposition au bisphénol-A (BPA) vingt-deux fois plus élevé que la limite autorisée par la législation californienne.


Athleta


Les marques de soutien-gorge de sport en cause sont Athleta, Pink (Victoria's Secret), Asics, The North Face, Brooks, All in Motion, Nike et Fila. Les marques de tee-shirts de sport visées sont The North Face, Brooks, Mizuno, Athleta, New Balance et Reebok.

Selon un communiqué émis par le CEH, les sociétés incriminées auront 60 jours pour collaborer avec l’organisme californien en vue de mettre fin aux violations avant que ce dernier ne dépose une plainte.

Le BPA est un perturbateur endocrinien qui imite les œstrogènes et peut perturber le fonctionnement normal de l’organisme, dont le métabolisme, la croissance et le développement, a expliqué le CEH.

"L’exposition au BPA se fait par ingestion (par exemple en consommant des aliments ou en buvant de l’eau à partir de récipients contenant des résidus de BPA) ou par absorption cutanée (par exemple lors de la manipulation de tickets de caisse)", a indiqué Kaya Allan Sugerman, directrice du programme sur les polluants illicites au CEH.

"Des études ont montré que le BPA peut être absorbé par la peau et se retrouver dans le sang après avoir manipulé des tickets de caisse durant quelques secondes ou minutes. Les soutiens et les maillots de sport sont des habits que vous portez pendant plusieurs heures d’affilée et dans lesquels vous êtes supposés transpirer. Trouver des taux aussi élevés de BPA dans ces tenues est dès lors préoccupant." 

Les vêtements mêlant polyester et élasthanne dans le viseur



De récentes recherches menées par le CEH ont révélé la présence de BPA dans des vêtements à base de polyester avec de l’élasthanne, comme des chaussettes pour bébés. Au cours de l’année écoulée, le CEH a incité plus de 90 entreprises à reformuler leurs produits afin d’en éliminer tous les bisphénols, y compris le BPA.

"Le problème avec le BPA, c’est qu’il peut imiter les hormones comme les œstrogènes et bloquer d’autres récepteurs hormonaux, modifiant la concentration d’hormones dans notre organisme et entraînant des effets négatifs pour la santé", précise le Dr. Jimena Díaz Leiva, directrice scientifique au CEH. 

"Même de faibles taux d’exposition pendant la grossesse ont été associés à une série de troubles de la santé chez les enfants. Ces troubles incluent le développement anormal des glandes mammaires et des ovaires susceptible d’augmenter la probabilité de développer un cancer du sein ou des ovaires à l’âge adulte. Ces effets se produisent même à de faibles taux d’exposition tels que ceux observés aujourd’hui."

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com