×
5 093
Fashion Jobs
ALEXEIN CONSEIL
Responsable de Zone - Travel Retail
CDI · PARIS
CHANTAL BAUDRON S.A.S.
Direction Generale Operationnelle H/F
CDI · PARIS
FROM FUTURE
Responsable Financier (F/H)
CDI · BOULOGNE-BILLANCOURT
SINTEL RECRUTEMENT
Chef de Produit Senior PAP Femme Luxe (H/F)
CDI · PARIS
ANOV EXECUTIVE CHANTILLY
Responsable Marketing Catégorie Beauté (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
ANOV EXECUTIVE CHANTILLY
Responsable Commercial Catégorie Gastronomie, Alcool et Confiserie (H/F)
CDI · ROISSY-EN-FRANCE
BALMAIN
Responsable Achats Matières Premières - PAP Produits Finis H/F
CDI · PARIS
LACOSTE
CDI - Global Paid Search Manager F/H
CDI · PARIS
BY MARIE
E-Shop Manager
CDI · PARIS
PIERRE HARDY
Chef de Projet E-Commerce
CDI · PARIS
CELINE
Coordinateur(Trice) de Collection PAP Homme
CDI · PARIS
THE FRANKIE SHOP
Executive / Project Coordinator Assistant
CDI · PARIS
HUGO BOSS FRANCE
Supervisor Stock - Roubaix H/F
CDI · ROUBAIX
GRANADO
Area Sales Manager
CDI · PARIS
GALERIES LAFAYETTE - CB
Manager Vente H/F
CDI · NICE
TIKAMOON
Responsable Showroom/Store Manager (F/H)
CDI · PARIS
LEVI STRAUSS & CO
Responsable Paie CDI
CDI · PARIS
GROUPE ETAM
Responsable RH Réseau Etam H/F
CDI · CLICHY
CHILDREN WORLDWIDE FASHION C.W.F
Chef de Produit F/H
CDI · LES HERBIERS
FRANCK PROVOST
Juriste Immobilier H/F
CDI · NEUILLY-SUR-SEINE
FRANCK PROVOST
Chef(fe) de Projet Acquisition / Traffic Manager H/F
CDI · NEUILLY-SUR-SEINE
LA BRUNE ET LA BLONDE
Responsable Administration Des Ventes (H/F)
CDI · PARIS
Publicités
Publié le
10 déc. 2007
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Des produits toxiques retrouvés dans des vêtements pour enfant aux Etats-Unis

Publié le
10 déc. 2007

Des scientifiques américains ont décelé dernièrement un niveau élevé de produits toxiques dans des vêtements pour enfant importés de l’étranger. Cette révélation relance la polémique autour de la conformité des produits étrangers par rapport aux normes nord-américaines de sécurité.



Les recherches du Philadelphia University's Institute for Textile and Apparel Product Safety ont prouvé que des pantalons et des chemises pour enfants contenaient des produits chimiques tels que le formaldéhyde. Même à faible concentration, ce composé organique volatil peut provoquer des irritations et des inflammations oculaires (démangeaisons, larmoiement), des voies respiratoires (nez, gorge, poumons) et de la peau (rougeurs, démangeaisons, eczéma). Il peut également avoir des conséquences neurologiques, se traduisant par une fatigue accrue, des angoisses, des migraines, des nausées, de la somnolence ou des vertiges.

L’exposition au formaldéhyde peut aboutir à une sensibilisation et au développement d’une allergie. En contact avec la peau, par le biais de cosmétiques ou de textiles, il peut provoquer une allergie de contact.

Certaines études épidémiologiques ont montré une relation avec le cancer chez des personnes exposées en milieu professionnel à de fortes doses. « Même si nos recherches sont loin d’êtres terminées, nous pouvons d’ores et déjà certifier que la concentration de formaldéhyde retrouvée dans certains vêtements est dangereuse pour la santé de tous, et plus encore pour les enfants », explique sans détours David Brookstein, directeur de recherche au Philadelphia University's Institute.

Ce laboratoire est né, en septembre dernier, de la prise de conscience par l’opinion publique américaine du danger croissant lié à la toxicité de certains biens de consommation importés et non-conformes aux normes nationales de sécurité. Il s’agit notamment des jouets Mattel, fabriqués en Chine avec de la peinture au plomb, dont l’utilisation est interdite aux Etats-Unis depuis 1978, et en France depuis 1948.

L’objectif de cette étude est triple. Elle doit déterminer si les produits textiles, importés ou non, sont composés de matières chimiques et potentiellement toxiques ; identifier ces composants et les classer par famille ; établir une échelle de dangerosité de ces éléments.

Le gouvernement établira ainsi leurs conditions d’utilisation, selon la concentration du composant, et le type de produits pour lesquels ils seront tolérés. La nouvelle législation américaine s’appliquera Erga Omnes, pour les produits du pays comme ceux importés. Elle devrait surtout frapper les pays émergents dont la croissance à deux chiffres provient en partie de l’exportation de produits textiles… L’Inde et la Chine, qui avaient su profiter du laxisme américain, sont dorénavant en première ligne. Les produits européens, quant à eux, devraient en profiter pour reconquérir des parts de marché.

« Le législateur doit enfin prendre au sérieux le danger que peut représenter certains composants utilisés pour la confection de produits textiles, rappelle David Brookstein. Ces composants chimiques sont partout : dans les vêtements que nous portons, les matelas dans lesquels nous dormons, les sièges-autos pour enfants… »

De janvier à juillet 2007, les Etats-Unis ont importé pour 93 milliards de dollars de produits textiles. Un chiffre qui devrait logiquement décroître après l’établissement, par le gouvernement fédéral américain, d'une nouvelle législation attendue pour 2008.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2023 FashionNetwork.com