×
Publicités
Publié le
12 mars 2013
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Designers Apartment trouve ses marques à l'international

Publié le
12 mars 2013

Avec sa sélection pointue balayant un segment de marché désormais plus étendu, Designers Apartment a conclu durant la Fashion Week à Paris une seconde édition fructueuse en termes de visibilité à l’international. La prochaine édition est confirmée, toujours dans le cadre chic et central de l’atelier Richelieu, et pourra s’ouvrir à de nouveaux noms de la jeune création française.

"L'idée est de proposer aux acheteurs un échantillon de ce que la France compte de talents d’exception", explique Patricia Lerat, qui intervient pour faire le lien avec les acheteurs. "Avant, il fallait trois collections pour se positionner et sentir un chiffre d’affaires en hausse, témoigne l’ancienne directrice du salon Première Classe. Aujourd’hui, il faut jusqu’à cinq collections".

Aganovich, l'une des marques les plus visitée de cette édition



Didier Grumbach: "L'exportation, c'est la preuve du talent"

Pour les plus jeunes des designers, l’expérience revêt une dimension pédagogique parfois formatrice. "Le fait de rencontrer de potentiels acheteurs nous permet de recueillir un point de vue différent sur notre produit et d’écouter leurs conseils, explique Léa Peckre, révélée au dernier festival d’Hyères et parmi les nouveaux noms du programme cette saison. Même s’il faut aussi faire confiance à son propre instinct", tempère-t-elle.

Pour Etienne Deroeux, formé à l’Académie d’Anvers comme Léa Peckre, l'expérience avait tout d’une première fois: "Je n’avais jamais vu la tête d’un acheteur avant Designers Apartment", admet ce Français de 23 ans qui présentait une quatrième collection mature, enlevée et urbaine.

Alice Lemoine, pour l'automne-hiver de sa marque Lemoine Tricote, a multiplié le recours au chaîne et trame dans des modèles bi-matières, qui ont rassuré les clients sur le potentiel de sa griffe. "Au départ, on me croyait seulement capable de faire du crochet, puisque ma base créative se situe dans la maille. Au contact des acheteurs, j’ai pu tester l’évolution de mon produit et m’assurer d’aller dans la bonne direction", confie la jeune créatrice distribuée chez Ikram (l'adresse fétiche de Michelle Obama à Chicago), Barneys Tokyo, Joyce Hong Kong et TheCorner.com.

Ainsi, la figure du designer à l’abri des réalités commerciales relève bien d’un malentendu. "Mademoiselle Chanel a débuté en vendant ses chapeaux dans une boutique de Biarritz", rappelle Didier Grumbach, qui estime que "l’exportation est la preuve du talent".

"Qu'un acheteur puisse mettre un visage sur une étiquette est une chose, confirme Brooke Taylor, la moitié d'Aganovich, mais ce n'est pas à lui de passer des coups de fil à ses fournisseurs", estime ce Britannique installé à Paris, qui n'a plus à le faire depuis que sa marque a été investie l'an dernier par Jimmy Chan, par ailleurs propriétaire de Rue du Mail.

Chez Aganovich, près de 97% des ventes se font vers l’export, de Hong Kong au Kazakhstan. Chez Yiqing Yin, qui faisait aussi un second passage remarqué rue de Richelieu, les commandes viennent entre autres des grands magasins Saks aux Etats-Unis. Pour Didier Grumbach, pas question d'élargir la sélection de designers à tout prix: "L'exportation s'intéresse en ce moment à un répertoire de mode particulier, témoigne le président de la chambre syndicale (co-organisatrice de l'événement), nous aurions tort de ne pas continuer".

Pas question non plus de s'émouvoir de la très large prédominance des achats provenant de l'étranger: "Cacharel et Daniel Hechter, en leurs temps, faisaient déjà deux tiers de leur chiffre d'affaires avec les Etats-Unis", se souvient-il en s'engageant à maintenir le même niveau de sélectivité pour la prochaine édition de Designers Apartment. Celle-ci se déroulera, avec son lot de nouvelles marques émergentes, à l'Atelier Richelieu parallèlement à la prochaine semaine des collections printemps-été 2014.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com