×
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
5 févr. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Desigual déploie sa boutique en ligne sur 108 marchés et veut y intégrer ses franchises

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
5 févr. 2021

Desigual mise plus que jamais sur l’omnicanalité. L’entreprise a enregistré une croissance annuelle de 50% de ses ventes en ligne en 2020, avec des pics allant jusqu’à 70%. Aujourd’hui, elle veut déployer sa boutique en ligne sur 108 nouveaux marchés et y intégrer ses franchises sur les marchés où elle est déjà distribuée.


Projet de recyclage de Desigual - Desigual


L’année dernière, Desigual a lancé sa plateforme de e-commerce sur des marchés comme la Turquie, la Russie et Hong Kong. Mais d’ici fin 2021, la griffe catalane aspire à être disponible dans plus de 150 pays. Pour ce faire, elle va déployer sa boutique en ligne sur 108 nouveaux marchés, en utilisant des technologies de commerce électronique transversales avec l’aide de la plateforme spécialisée Global-e.

"Grâce à ce projet, nous allons pouvoir offrir une expérience de marque homogène dans le monde entier tout en renforçant notre modèle omnicanal", commente Jordi Balsells. Le directeur de la stratégie de canaux de Desigual ajoute: "Dans la mesure où nous utilisons le même outil technologique, nous pouvons offrir les mêmes standards de qualité et d’expérience client tout au long du processus d’achat, tout en adaptant localement cette expérience pour chaque pays".

L’objectif affiché consiste à "mondialiser la boutique desigual.com". Dans cette optique, l’entreprise fondée par Thomas Meyer va intégrer dès le mois de février ses franchises à sa boutique en ligne dans les pays où elle dispose déjà d’une présence physique. Cela concerne notamment le Mexique, Singapour et la Colombie. Le projet, articulé en deux phases, commencera par un vol d’essai en Slovénie au cours du mois de février. Et dès le mois de mars, Desigual veut étendre ce modèle à la totalité de ses franchises.

"Ce projet va nous permettre d’accéder via notre boutique en ligne à des marchés où nous ne sommes pas encore présents, et de développer notre présence sur les marchés où nous avons déjà des franchises. Nous allons leur laisser gérer le commerce électronique de façon autonome", explique Jordi Balsells. Desigual veut que ses franchises puissent gérer leur propre stock pour allier le retail physique et la vente en ligne, à l’heure où les restrictions sanitaires limitent ou empêchent l’activité des boutiques physiques.

Le canal digital représente 30% du chiffre d’affaires



Le renforcement de sa présence en ligne fait partie des défis que connaît actuellement Desigual. Actuellement, la vente en ligne représente 30% du chiffre d’affaires total de la société. Mais d’ici 2023, la marque voudrait que 60% de ses ventes soient générées par la vente en ligne ou par les marchés étrangers hors Europe. Actuellement, ce chiffre se situe à 43%. La pandémie a eu pour effet d’accélérer certains processus de transition au sein de l’entreprise, et Desigual est en train de repenser "le rôle des boutiques physiques" tout en cherchant des "solutions permettant de se rapprocher des clients".

"En termes de croissance, les pays qui ont connu une année 2020 particulièrement remarquable sont la Pologne, le Royaume-Uni, l’Espagne et l’Italie", détaille Aleksandra Olszewska, la directrice digitale de l’entreprise. Pour 2021, l’objectif est de poursuivre la croissance au Japon, aux États-Unis, au Canada et en Chine à travers T-Mall. Les résultats de l’an dernier indiquent que plus de la moitié des ventes en ligne de la marque ont eu lieu sur un dispositif mobile ou une tablette, et que 75% du trafic provient de smartphones, notamment en Espagne, en Italie et en France. Le nombre d’acheteurs en ligne a augmenté de 40% et la fréquence de vente de 15%.

Fondée à Barcelone en 1984, la marque Desigual emploie plus de 3.300 personnes et est présente dans 89 pays à travers 10 canaux de vente et 438 boutiques propres. Durant l’exercice 2019, la marque a vu ses ventes se contracter de 10% à 589 millions d’euros.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com