×
Publicités
Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
26 avr. 2022
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Desigual se sépare de Guillem Gallego, l’artisan de son repositionnement

Traduit par
Clémentine Martin
Publié le
26 avr. 2022

Guillem Gallego va mettre fin à sa carrière chez Desigual. Entré dans l’entreprise catalane fondée par Thomas Meyer en tant que responsable marketing en décembre 2018, il était l’homme de confiance du fondateur de la marque, qui l’a personnellement recruté après quinze ans passés chez Nike. À l’époque, Thomas Meyer venait de racheter 10% du capital de sa société au fonds d’investissement français Eurazeo et se préparait à mettre un terme à sa collaboration créative avec Jean-Paul Goude et à remercier plusieurs membres de son conseil, afin de restructurer sa direction. À cette période chaotique, Guillem Gallego s’était vu définir un objectif clair: le repositionnement et le renouvellement de l’image de la marque.


Guillem Gallego, le directeur marketing de Desigual - Desigual


“À la fin du mois, le chapitre Desigual se refermera pour moi. Après trois ans à la direction marketing de l’entreprise, je la quitterai enrichi de grandes expériences et apprentissages“, a-t-il annoncé sur son profil Linkedin. “La tâche n’a pas été particulièrement facile et je suis très fier du travail que j’ai entrepris et de l’équipe que j’ai formée et dirigée. L’entreprise dispose maintenant d’une solide plateforme pour asseoir sa croissance future“, ajoute-t-il.

Il quittera la marque le 30 avril, et n’a pas encore donné de précisions concernant la suite de sa carrière.

Sous son égide, le département marketing de Desigual a signé d’importantes collaborations avec l’artiste Miranda Makaroff et le créateur colombien Esteban Cortázar. En 2020, sous l’impulsion de Guillem Gallego, le pourtant très discret Thomas Meyer a pris pour la première fois la parole pour raconter l’histoire de sa marque et expliquer son besoin d’évolution.

Quelques semaines plus tard, la pandémie éclatait et menaçait de réduire à néant ce travail de transformation, alors que le repositionnement et la nouvelle stratégie de la marque n’étaient déployés que depuis un an et demi. "Le Covid-19 est arrivé au moment où nous allions procéder à notre plus grand investissement. Nous avons été très inquiets et nous avons dû prendre de nombreuses mesures pour accuser le coup et nous relever après", reconnaissait le directeur marketing dans une interview pour FashionNetwork.com en novembre dernier.

La marque fondée en 1984 à Barcelone a remercié Guillem Gallego pour "son implication totale et son engagement, sa contribution au lancement de la nouvelle identité corporative et au repositionnement de la marque". L’entreprise avait présenté sa nouvelle image de marque en grande pompe en juin 2019.

La nouvelle identité visuelle, assortie de changements stratégiques, mise sur un logo inversé et une redéfinition de l’offre de produits, faisant la part belle aux collaborations créatives dans le but de rajeunir la clientèle.

Desigual est en cours de processus de recrutement pour trouver son remplaçant, indique-t-elle.

L'entreprise espagnole a retrouvé la rentabilité au cours de son dernier exercice financier, après être passée dans le rouge pour la première fois de son histoire avec des pertes de 89 millions d’euros en 2020. Son chiffre d’affaires a progressé l'an dernier de 3,4% à 371 millions d’euros, mais reste largement inférieur aux résultats de 2019. À l’époque, l’entreprise dirigée par Alberto Ojinaga avait engrangé 589 millions d’euros. Parmi ses derniers projets figurent des capsules avec le fondateur de Libertine, Johnson Hartig, et avec la griffe italienne Stella Jean.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com