×
Publicités

Dessus Dessous cherche sa croissance à l'international

Auteur :
Publié le
today 22 mai 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

De l’ouverture de sa boutique en 2000 à Lunel par Christine Stessels à la vente de son site de e-commerce en 2018 au groupe European Lingerie Group, Dessus Dessous a bien changé. La plateforme de lingerie multimarque a attiré l’an passé 1,6 million de visiteurs, pour un chiffre d’affaires de près de 8 millions d’euros.
 

Prima Donna chez Dessus Dessous - Facebook @Dessus Dessous


Avec plus de 50 marques et 150 000 références, Dessus Dessous stocke une partie de ses produits à Lunel, où le site dispose de locaux de 800 mètres carrés. Dirigé depuis 2017 par Isabelle Cherrair, le distributeur de lingerie affirme garder son autonomie et reçoit la visite du PDG d’European Lingerie Group, Peter Partma, tous les deux mois.
 
Pour s’imposer sur un marché de la lingerie chahuté (-4,8 % en France sur les dix premiers mois de 2018), Isabelle Cherrair cherche à s’internationaliser davantage. Avec son rachat par ELG, qui se positionne d’emblée comme un groupe européen, Dessus Dessous en prend le chemin. « Intégrer ELG change nos stratégies futures avec un développement à l’international, des fonds et une structure plus établie », explique la dirigeante. La plateforme, qui dispose d’un site en français et d’un autre international, livre déjà dans 150 pays. En Europe, elle assure des livraisons gratuites en points relais à partir d’un certain montant.

Parmi les griffes qui fonctionnent le mieux sur Dessus Dessous : Lise Charmel, Aubade, Simone Pérèle et Prima Donna. Isabelle Cherrair, qui dispose d’une expérience retail au sein des marques Chantelle et Chantal Thomass, note que les clients ont davantage l’habitude d’acquérir les parures entières sur le site, alors que dans les magasins, ce sont les soutiens-gorge seuls qui sont d'ordinaire les plus achetés. Elle note aussi un intérêt grandissant pour la lingerie sans armature, une recherche de confort, sans pour autant sacrifier l’aspect séduction.
 
Si la création d’une marque Dessus Dessous a été évoquée depuis le rachat de la plateforme multimarque, ce n’est pas encore à l’ordre du jour. Sa nouvelle maison mère dispose de capacités de production dont profitent déjà ses propres marques, Felina, Conturelle ou encore Senselle, la petite dernière. En attendant, le site français a lancé son premier programme de fidélité, basé sur un système de points offrant aux clients des réductions tous les 250 euros dépensés.
 
Les ventes du groupe ELG pour le premier trimestre 2019 sont en hausse de 8,6 % par rapport à la même période l’an passé, portées à 21 millions d’euros. L’entreprise explique cette hausse par les bons résultats de Senselle et de la nouvelle ligne de bain de Felina, mais rappelle que ses performances sont limitées par les ralentissements économiques européens et le changement du concept de la vente au détail en Europe du Sud et en Europe centrale. L’Ebitda est, sur la période, de 2,7 millions d’euros, en augmentation de 11 % par rapport à l’année précédente.
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com