×
Publicités

Deux français parmi les demi-finalistes du Concours Européen d’Innovation Sociale

Publié le
18 mai 2020
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Choisis parmi les trente demi-finalistes du Concours Européen d'Innovation Sociale lancé par la Commission Européenne, la start-up Fairbrics et le projet Pulp Fashion souhaitent rendre la mode plus durable à travers leurs innovations.


Le projet Pulp Fashion


A l’origine du concept Pulp Fashion, Ludovic Brosse. Designer et plasticien multidisciplinaire, formateur en stylisme pour ESMOD International et en entreprise, il s’est spécialisé depuis quelques années sur le design de papier autour de son label Igor Brossman.
 
Déclinant déjà le papier en objets de décoration et luminaires, le créateur imagine autour de Pulp Fashion une collection de vêtements jetables réalisés en pulpe de cellulose. "Comme artisan du papier, j’ai longtemps rencontré des difficultés pour l’approvisionnement de matière – toutes les usines vous demandant des métrages de papier de 10 000 ou 100 000 mètres de papier – mais ma collaboration avec Procédés Chenel (spécialiste de l’événementiel et de l’architecture d’intérieur, ndlr) permet aujourd’hui de pouvoir tester mes vêtements en papier à une échelle plus grande que la pièce unique."

A travers Pulp Fashion, Ludovic Brosse souhaite promouvoir le vêtement jetable, "celui fabriqué à partir de pulpe de cellulose, donc de bois ou de fibres naturelles, recyclable et peu gourmand en consommation d’eau, des vêtements que l’on peut porter plusieurs fois, qu’on ne peut pas laver et que l’on peut vendre à faible coût."
 
Si le vêtement en papier existe déjà – le cas des blouses des hôpitaux par exemple réalisées en papier non tissé et non recyclable – Ludovic Brosse souhaite développer sa version recyclable et jetable avant le lancement d’une ligne plus haut de gamme de vêtements en papier tricoté ou tissé à l’image du papier japonais Washi.


Le Concours Européen d'Innovation Sociale


Autre candidat à la victoire, la start-up Fairbrics, déjà vainqueur du Global Change Award 2020 de la Fondation H&M, s’est donnée pour mission d’offrir des solutions plus respectueuses de l’environnement et durables aux industriels pour la fabrication de matériaux qui leur sont essentiels en commençant à s’intéresser à l’industrie de la mode.
 
A l’origine du concept, deux hommes, le chercheur Tawfiq Nasr Allah, spécialiste de la valorisation du CO2, et Benoit Illy, ancien chef de projet en recherche et développement pour l’industrie. "L’industrie de la mode est aujourd’hui responsable de 10 % des émissions mondiales – plus d’émissions C02 chaque année que l’ensemble du trafic aérien – explique Benoit Illy. En produisant de nouvelles fibres textiles à partir de ce dioxyde de carbone présent dans l’air, nous réussissons à créer un polyester durable."
 
Aujourd’hui intégré à l’accélérateur Air Liquide, le projet Fairbrics espère présenter en septembre le premier tee-shirt réalisé à partir de polyester durable, avant le lancement d’une première série en juin 2021 et l’ouverture d’une usine pilote en 2022.
 
 

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com