Deux offres de reprise pour le groupe d'habillement Petit Boy

PAU, 13 jan 2006 (AFP) - Deux offres de reprise ont été déposées pour Petit Boy, un groupe d'habillement pour enfants basé à Nay (Pyrénées-Atlantiques) qui a été placé en redressement judiciaire, a-t-on appris vendredi auprès de l'administrateur judiciaire, Jean-Marc Livolsi.

L'identité des candidats et le contenu des offres n'ont pas été dévoilés. Ces informations seront fournies la semaine prochaine aux salariés à l'occasion d'un comité central d'entreprise, a précisé le cabinet de l'administrateur judiciaire.

Vendredi était la date butoir pour le dépôt des offres de reprise pour ce groupe textile qui emploie plus de 350 personnes.

L'entreprise qui possède un réseau de 90 boutiques en France et qui détient les marques Contre vents et marées, GPB et Petit Boy, a été placé en redressement judiciaire le 17 octobre à la suite de difficultés financières.

Il est contrôlé par la Banque de Vizille, branche de banque d'affaires et d'investissements du CIC-Crédit Mutuel.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Mode - Prêt-à-porterIndustrie
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER