×
Publicités
Publié le
5 mars 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Deux tiers des centres commerciaux français ont le rideau baissé

Publié le
5 mars 2021

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé mercredi soir la fermeture des centres commerciaux de plus de 10.000 mètres carrés dans 22 départements placés en surveillance renforcée, à compter de vendredi 5 mars au soir. Dans le Pas-de-Calais, les sites de plus de 5.000 mètres carrés sont concernés, une jauge déjà effective sur la bande littorale des Alpes-Maritimes ou encore à Dunkerque. Dans le reste du territoire français, cette barrière est fixée à 20.000 mètres carrés. Ces mesures plus restrictives pour tenter de lutter contre la propagation du virus conduisent aujourd’hui à fermer près de deux-tiers des pôles commerciaux tricolores.


Le Passage du Havre à Paris s'étend sur environ 14.000 mètres carrés et ses boutiques devraient donc s'apprêter à fermer. - Shutterstock


Le Conseil National des Centres Commerciaux (CNCC) indique ainsi que ce sont 136 lieux de shopping qui vont devoir baisser le rideau pour une durée indéterminée, portant le total à 536 unités concernées. "Ce qui veut dire que sur les 800 centres commerciaux de France, les deux tiers seront fermés", précise à l’AFP le directeur général du CNCC Gontran Thüring, qui déplore "un manque de visibilité" quant au processus de réouverture de ces commerces.

Pour Jacques Creyssel, le délégué général de la Fédération du commerce et de la distribution (FCD), le scénario aurait pu être pire. C’est "une moins mauvaise nouvelle que celle que nous craignons, car initialement il était prévu que ce soit à partir de 5.000 mètres carrés" pour les 23 départements. Or, "Bruno Le Maire a réussi à convaincre Jean Castex de passer à 10.000 mètres carrés", a-t-il expliqué ce matin au micro de Franceinfo. Cependant, c'est tout de même pour lui "une nouvelle mauvaise nouvelle pour le commerce. De nombreux magasins, de bricolage, d'électronique, qui vendent pourtant des biens essentiels, vont devoir fermer dans ces départements."

En janvier, le ministre de l'Economie Bruno Le Maire avait certifié que les points de vente devant suspendre leur activité seraient "largement indemnisés". Dans un communiqué paru ce vendredi, les chambres de commerce et d’industrie (CCI France) appellent au soutien de tous les commerçants "et particulièrement de ceux qui sont les plus touchés par les nouvelles fermetures annoncées par le Gouvernement". Le ‘quoi qu’il en coûte’ doit "s'appliquer à tous les salariés et entreprises concernées par ces fermetures. Les aides devront être immédiates et faciles d'accès".

CCI France demande également à l’Etat de donner un calendrier clair : "Ces commerçants ont besoin d'avoir de la visibilité pour préparer et réussir les mois à venir qui vont être déterminants. Le moral est touché, il faut leur donner une perspective concrète de réouverture", souligne Pierre Goguet, président de CCI France.

(Avec AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com