×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
4 oct. 2018
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Diane von Furstenberg abandonne l'usage de la fourrure animale

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
4 oct. 2018

La marque new-yorkaise Diane von Furstenberg (DVF) a annoncé qu'elle allait abandonner la fourrure à partir de 2019, allongeant la liste des marques qui ont fait de même sous la pression toujours plus forte des militants.


Une tenue de la collection automne-hiver 2017 de Diane von Fürstenberg - © PixelFormula


La marque new-yorkaise s'est associée à la Humane Society of the United States et à Peta pour participer à l'éradication de l'exploitation animale dans l'industrie de la mode, et éliminera les peaux, angoras et fourrures exotiques de ses collections dès l'année prochaine. Diane von Furstenberg avait déjà abandonné le mohair en juillet dernier, à la suite d'un exposé de Peta sur le sujet.

Dans le cadre de cette décision, DVF mettra l'accent sur de nouveaux textiles innovants, utilisés comme substituts de fourrure dans ses futures collections.

« Il est temps pour nous de prendre part à ce changement et de nous assurer que nous ne faisons pas la promotion de l'abattage d'animaux pour la mode », explique Sandra Campos, PDG de DVF, dans un communiqué. « Nous nous engageons à soutenir le passage vers une mode plus éthique et plus durable, en offrant au consommateur des alternatives innovantes et sophistiquées. »
 
« Je suis ravie que la technologie nous permette de nous sentir aussi glamour en portant de la fausse fourrure », s'est félicitée la fondatrice de la marque, Diane von Fürstenberg.

Sa marque est la dernière d'une longue série de griffes de luxe qui ont dit adieu à la fourrure ces derniers temps, face à la pression des manifestants anti-fourrure, et tentent de capter des parts de marché auprès des consommateurs les plus jeunes, plus soucieux des questions éthiques que leurs aînés. Gucci, Versace et Michael Kors ont toutes décidé d'interdire l'utilisation de la vraie fourrure dans leurs collections au cours des derniers mois et Burberry a également soutenu publiquement le mouvement anti-fourrure animale en septembre dernier.
 
L'engagement de DVF à supprimer la fourrure dans ses collections n'est qu'une partie d'un plan plus large de développement durable mis en œuvre actuellement par la marque avec le soutien du Council of Fashion Designers of America (CFDA), qui aide la griffe à élaborer sa propre feuille de route de développement durable.

Le réseau de distribution mondial de l'entreprise couvre actuellement 55 pays et compte 1 500 points de vente.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com