×
Publicités
Publié le
14 janv. 2021
Temps de lecture
3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Diane von Fürstenberg et Rabih Kayrouz organisent deux ventes exceptionnelles

Publié le
14 janv. 2021

La pandémie du Covid-19 a touché la mode de plein fouet en 2020. Certaines maisons ont dû se restructurer en profondeur, comme Diane von Fürstenberg, qui a fermé ses magasins et s’est retirée de nombreux marchés, dont la France. D’autres se sont réorganisées pour se relancer avec de nouveaux projets, comme c’est le cas pour Maison Rabih Kayrouz. La première clôt une histoire et la deuxième ouvre un nouveau chapitre à l'occasion de deux ventes exceptionnelles qui se dérouleront respectivement le 17 janvier et du 21 au 23 janvier.
 

Diane von Fürstenberg met en vente les stocks de ses boutiques parisiennes - Le Floc'h Maison de ventes


Dans le cas de Diane von Fürstenberg, dont la filiale française, la société DVF France, a été liquidée en juin dernier, il s'agit d'une vente aux enchères portant sur les stocks de la marque entreposés dans ses magasins parisiens, soit les dernières collections présentes en boutiques depuis mars 2020 et quelques invendus des saisons précédentes. Ces articles sont issus des deux points de ventes de la rue des Saints-Pères et de la rue de Rivoli, du corner des Galeries-Lafayette, ainsi que de son ancienne adresse sur les Champs-Elysées, transformée en dépôt.
 
Au total, des milliers de pièces qui seront vendues à prix cassés, le but étant d'en vendre un maximum afin de rembourser les créanciers. Chaque lot, d’une valeur située entre 1.000 et 1.500 euros, sera mis aux enchères avec des prix débutant à 200-300 euros. Le prix de base total de la vente est estimé à près de 120.000 euros. Il sera possible d’essayer les modèles en exposition, sur rendez-vous uniquement, les vendredi 15 et samedi 16 janvier.

Mandatée par le tribunal de commerce de Paris, la maison de ventes aux enchères Le Floc’h a dressé l’inventaire de ces stocks et organisé quatre ventes. La première, dédiée aux accessoires en décembre, a rapporté 16.000 euros. Celle de dimanche (17 janvier), qui se déroulera à Saint-Cloud et en ligne, porte sur 480 lots de vêtements de toutes les tailles, composés chacun de cinq à sept articles, tels que des robes, vestes, pulls, pantalons, jupes, chemisiers et manteaux. Une autre similaire est prévue le 30 mai, tandis qu’une dernière sera consacrée le 6 juin aux maillots de bain et accessoires.
 

Les modèles d'archive mis en vente par le couturier libanais - Maison Rabih Kayrouz


C’est dans une toute autre logique que s’inscrit la vente d’archives pensée par Maison Rabih Kayrouz, le week-end suivant. Le couturier libanais l’a imaginée comme une renaissance et un moment spécial pour se rapprocher de ses clientes et amies fidèles après cette année 2020 catastrophique, marquée par la pandémie, mais aussi et surtout par le drame qui a ravagé Beyrouth le 4 août. La double explosion sur le port de la capitale libanaise a détruit en partie l'atelier du styliste, son salon privé de haute couture, ainsi que la boutique de prêt-à-porter, où il se trouvait à ce moment-là, le blessant grièvement.

Rabih Kayrouz a imaginé une vente événement, un peu dans le même esprit de la braderie exceptionnelle organisée par Jacquemus en 2019, où seront proposées pour la première fois de son histoire des pièces d’archives. Pour marquer le coup, la vente se tiendra dans son showroom du boulevard Raspail à Paris, spécialement aménagé pour sublimer ses créations. Au total, près d'un millier de modèles, dont des pièces de défilés issues de six collections allant de 2017 à 2020, ainsi que des pièces d’archives plus anciennes. Une sélection exclusive de prêt-à-porter et de ses robes du soir iconiques.
 
La vente se déroulera sur trois jours, du jeudi 21 janvier au samedi 23. Compte tenu des conditions sanitaires, le nombre de personnes sera limité et échelonné sur différents créneaux. Près de 300 personnes sont attendues. L’objectif est de redonner un nouveau souffle à la marque, qui débute cette année avec un nouveau projet. Maison Rabih Kayrouz a ainsi décidé de faire l’impasse sur la Semaine de la haute couture en janvier, préférant attendre la Fashion Week féminine de février pour dévoiler sa collection et ouvrir cette nouvelle page.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com