×
6 240
Fashion Jobs
Publicités

Diesel assombrit les comptes du groupe OTB

Traduit par
Sonia BROYART
Publié le
today 15 avr. 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le groupe de Renzo Rosso OTB termine une année 2018 compromise par la crise de sa marque phare, Diesel, aux États-Unis, où sa filiale a demandé son admission au « Chapter 11 » le mois dernier afin de pouvoir réorganiser et relancer ses activités outre-Atlantique. « Une année de remise à zéro », comme l’a commenté l’administrateur délégué du groupe de mode de la Vénétie, Ubaldo Minelli, « avec des décisions visant à créer les fondements nécessaires pour un développement durable des affaires ».


Le siège de OTB à Breganze


Le résultat net consolidé en ressort donc négatif de 26 millions d’euros. L'impact se ressent également sur l’EBITDA estimé à 41,5 millions d’euros, en chute (à taux de change constant) d’environ 11 millions par rapport à l’année dernière, alors que le chiffre d’affaires consolidé est attesté à 1,439 milliards d’euros, lui aussi en recul à taux de change constant de 3,2 % par rapport à 2017.

Ce qui a pesé sur les résultats du groupe, comme nous le disions, c’est justement la situation difficile de Diesel aux Etats-Unis, marché stratégique pour les affaires de la marque depuis toujours. Le nouveau plan pensé par OTB pour redresser la filiale américaine prévoit – lors des trois prochaines années – la fermeture de certains points de vente non performants et onéreux, l’ouverture de nouveaux monomarques dans des lieux en accord avec le positionnement de Diesel, la rénovation de plus de 60 % de ses magasins existants, l’ouverture de pop-up thématiques, le développement de son canal e-commerce par le biais d’investissements dans l’innovation technologique et enfin une série de partenariat avec les principaux revendeurs américains.

De premier de la classe à « redoublant » au sein du groupe, Diesel peine à trouver une solution et ce depuis quelque temps. La marque de denim lancée par l’entrepreneur de Vénétie Renzo Rosso à la fin des années 1970 est en difficulté non seulement outre-Atlantique, mais aussi en Europe. Une souffrance due à la concurrence croissante dans le monde des produits denim et aggravée par des facteurs internes, comme les nombreux départs qui l'a récemment concernée, que ce soit sur le front stylistique que sur celui de ses dirigeants, de la démission du directeur artistique Nicola Formichetti fin 2017 à la fin précoce de la mission de son CEO, Marco Agnolin, après un peu plus d'un an de règne.

En revanche, les autres marques du groupe se maintiennent (Maison Margiela, Marni, Viktor & Rolf, Paula Cademartori) ainsi que les sociétés de l’écurie OTB (Staff International et Brave Kid), qui confirment une tendance positive dans l’ensemble et un chiffre d’affaires en croissance pour chacune, comme on peut le lire dans la note financière diffusée par le groupe.
 
OTB annonce d’ailleurs ensuite renforcée sa position financière à 111 millions d’euros (+32 % sur 2017), avec une situation patrimoniale qui se montre solide pour une valeur de 885 millions d’euros.
 
OTB déclare vouloir mettre à disposition une grande disponibilité financière pour un plan de développement industriel de plus de 200 millions d’euros d’investissement au cours des trois prochaines années. C’est le réseau de vente du groupe qui en profitera, surtout le canal retail, avec l’ouverture d'environ 180 nouveaux points de vente au cours de la période. Mais une attention particulière sera aussi consacrée au renforcement des compétences industrielles et, surtout, à l’expansion de l’actuel périmètre du groupe à travers de nouvelles acquisitions potentielles.

La nouvelle ne surprend pas puisque OTB (déjà titulaire des licences de Just Cavalli) est depuis plusieurs mois en lice pour acquérir la majorité des parts de la maison mère de la ligne, Roberto Cavalli SpA, dans une course à laquelle ont aussi pris part l'américaine Bluestar Alliance et le styliste allemand Philipp Plein.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com