×

Diesel : le bras de fer contre les faussaires continue

Traduit par
Sonia BROYART
Publié le
today 3 févr. 2020
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Le bras de fer de Diesel continue contre les faussaires. En 2019, l’enseigne phare de la OTB de Renzo Rosso a promu de nombreuses initiatives pour protéger son image, en bloquant la production et la vente de produits contrefaits de la marque Diesel.


Jean avec le logo Diesel


Les perquisitions dans les usines chinoises ont mené à la saisie de plus de 4 000 jeans, 3 000 tee-shirts et sweatshirts, 5 000 unités de ceintures et 4 500 étiquettes avec la marque et le logo Diesel. 
 
L’équipe chargée de l'enquête, avec l’aide des autorités de la police locale, a découvert des produits illégaux en Égypte et 5 000 jeans au Maroc. Aux Émirats arabes unis plus de 8 000 paires de lunettes ont été réquisitionnées ; 23 704 pièces ont été découvertes en Turquie, 5 823 polos au Royaume-Uni et 1 796 produits au Portugal, dont des ceintures, des tee-shirts, des parfums, des jeans et des étiquettes. 

Sur le front du numérique, Diesel a bloqué 1 244 sites et 2 351 Urls sur les réseaux sociaux (la plupart sur Instagram) de vente de produits contrefaits et éliminé 4 901 fausses annonces, surtout en Europe sur Google et Bing. La plupart des actions se sont orientées vers Taobao (Chine), Mercado Libre (Brésil) et Ebay (dans le monde), pour un total de 2 838 cas de violation du copyright et contrefaçons.
 
“A ce jour, les procédures juridiques ont généré une diminution significative du nombre de produits Diesel contrefaits sur le marché et l’entreprise continue de lutter et de faire tout son possible pour protéger la réputation de la marque aux quatre coins du monde”, explique la société dans une note.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 FashionNetwork.com