×
5 357
Fashion Jobs
Par
AFP
Publié le
30 mai 2022
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Dim en chômage partiel suite à un "sérieux incident informatique"

Par
AFP
Publié le
30 mai 2022

Le fabricant de sous-vêtements Dim a placé "une partie" de ses quelque 800 employés en chômage partiel pour une durée indéterminée suite à un "sérieux incident informatique", a indiqué lundi l'entreprise, sans commenter des affirmations de la presse locale évoquant une "cyber-attaque".


La page d'accueil du site internet de DIM le 30 mai 2022 - Dim.fr



"Depuis le milieu de la semaine dernière, DBI (Dim Brands International) est confronté à un sérieux incident impactant notre réseau informatique. Nous avons pris toutes les mesures nécessaires et travaillons activement pour rétablir nos services le plus rapidement possible", indique dans un communiqué DIM, détenu par l'américain Regent LP.

"En conséquence de cet incident, une partie de nos effectifs a été mis en chômage partiel en attendant de pouvoir redémarrer notre activité. Notre réseau de boutiques continue de fonctionner normalement", ajoute le texte. Interrogé, un porte-parole de la société s'est refusé à commenter des informations de la presse locale évoquant une "cyber-attaque".

DIM, qui se revendique première marque de sous-vêtements en France, a été cédée en novembre dernier par la multinationale américaine Hanesbrand au fonds de capital-investissement américain Regent LP pour un euro symbolique, passif inclus. Cette cession est effective depuis mars dernier.

DIM a été fondée en 1953. Elle était alors une petite société de bonneterie fabriquant des bas chics et pas chers commercialisés à l'origine sous la marque "Bas Dimanche". Devenue symbole du "Made in France", la société comptait plus d'un millier de salariés il y a dix ans avant de subir plusieurs changements de propriétaires.

En 2014, elle était cédée à Hanes au bout de deux ans de négociations. Un plan de restructurations avait suivi avec la suppression de 265 emplois.

Autun (France), 30 mai 2022 (AFP)

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.