Dinard 2014 a couronné ses jeunes créateurs

Chaque année, la cité bretonne de Dinard se donne pour mission de faire émerger de nouveaux talents. Mission accomplie une fois encore ce week-end, alors que se tenait la 21ème édition du Festival International des Jeunes Créateurs de Mode initié par Dominique-Damien Réhel. Deux grands prix, pour la mode homme et femme, un nouveau prix Armor Lux autour de la marinière, mais aussi un prix « surprise » ont ainsi été remis.
Laetitia Baqué et Victor Molinié. Photo: Jean Louis Coulombel

Le grand prix femme s’est vite trouvé un favori pendant le week-end. Le jury, présidé cette année par Ece Ege, créatrice de la griffe Dice Kayek, s’est rapidement entendu pour décerner la distinction au duo français formé par Laetitia Baqué et Victor Molinié. Tous deux formés à l’ESAA Duperré, elle en broderie, lui en stylisme, ils ont poursuivi leur collaboration une fois sortis de l’école, à raison. Leur collection intitulée Vagabond marie habilement une dégaine baroudeuse tendant vers le sportswear et le raffinement des broderies de perles.
Visuel de la collection Vagabond de Victor Molinié et Laetitia Baqué.

Passés par la maison Yiqing Yin pour Victor Molinié et Alexander McQueen pour Laetitia Baqué, leur travail personnel est donc ainsi récompensé par une dotation de 6000 euros (offerts par la ville de Paris, la ville de Dinard et Cache Cache), un stand sur le Who’s Next, mais aussi la production et la commercialisation de leur collection sur le site MonDéfilé.com, entre autres récompenses.

Dans la catégorie masculine, le grand prix a également distingué un Français : Maël Larcher. Son streetwear sombre et monochrome se démarque par l’harmonie de ses silhouettes à jupes, mais aussi son ingéniosité, avec par exemple des sacs à dos qui se transforment en blouson. L’élève d’Esmod remporte une dotation de presque 10 000 euros financée par Messe Frankfurt, la Fédération Française des Industries du Vêtement Masculin ainsi que Bonobo. Tout comme les gagnants du grand prix féminin, il est également invité à venir exposer au salon Who’s Next, ainsi que sur le 23ème Marché des Modes de Roubaix en décembre 2014 organisé par Maisons de Mode, qui leurfournira également une formation de 48 heures sur la structuration de leurs marques.
Maël Larcher. Photo: Sylvie Maysonnave.

Partenaire du festival pour la première fois, Armor Lux remettait un prix spécial sur le thème de la marinière revisitée. C’est la coréenne Sung-Eun Jang, également élèce d'Esmod, qui a séduit le jury avec un détournement de ce grand classique en version néoprène où les rayures se fondent dans un imprimé. La marque bretonne lui offre 1500 euros et l’école de broderie d’art Pascal Jaouen lui offre un stage, comme aux deux lauréats des grands prix.

Le palmarès de ce week-end aurait dû s’arrêter là. Mais une autre candidate a été particulièrement remarquée. Bien que l’organisateur de salon Messe Frankfurt n’ait pas renouvelé son prix éthique, son équipe à Dinard a souhaité récompenser en dernière minute le travail de Marie-Morgane Dumont, élève d’Esmod Lyon. Sa collection féminine aux silhouettes organiques un peu futuriste construites uniquement avec des matières naturelles lui a donc valu un prix spécial d’une valeur de 3000 euros remis par Michael Scherpe.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterMode - DiversCréation
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER