Dior Collection Homme : Kim Jones triomphe sur le Champ-de-Mars

Il y a des moments où les étoiles semblent s'aligner en faveur d'un créateur de mode - vendredi soir, c'est ce qu'il s'est passé pour Kim Jones, qui a présenté un défilé et une collection mémorables pour Dior Collection Homme.


Voir le défilé
Dior Men - automne-hiver 2019 - Menswear - Paris - © PixelFormula

Un de ces moments de mode qui remplissent toutes les conditions pour marquer les esprits. Une collection stellaire où le drapé, les volumes, le tailleur impeccable, les accessoires attirants, le style parfait et une mise en scène audacieuse se fondent ensemble pour aboutir à un résultat saisissant.

L'emplacement semblait tout à fait approprié : le Champs-de-Mars, du nom des vastes champs où les armées avaient l'habitude de s'exercer dans la Rome antique. Le défilé Dior Homme était orchestré avec une précision militaire, tout en incorporant avec finesse l'âme et l'histoire de Paris.

La maison Dior a construit pour le designer britannique un décor impressionnant : une immense boîte noire traversée par un tapis roulant de 78 mètres de longueur, arpenté par des mannequins parfaitement sélectionnés. Des tableaux vivants de mode. 

L'ADN de Dior infusait la collection tout en restant fidèle à la vision de Kim Jones. À l'image de cette version punk, peinte à la bombe, de l'imprimé animalier « Panthère » de Monsieur Dior ou ces amulettes superstitieuses, qui appartenaient à Christian Dior, transformées en épingles de sûreté ornées d'un logo CD. Punk, parisien, rafraîchissant.


Voir le défilé
Dior Men - automne-hiver 2019 - Menswear - Paris - © PixelFormula
 
Mais le clou du défilé, c'était évidemment le tailleur - dans des tons gris ardoise, pourpre et charbon, coupé avec l'aplomb traditionnel de la maison, puis complété par des drapés de tissus assortis, des écharpes, des ceintures, des étoles, en laine ou en satin de soie. Jusqu'aux chaussures, recouvertes de guêtres modernistes (une autre référence à Monsieur Dior).

Voilà dix ans que Kim Jones, pierre après pierre, prépare ce triomphe : depuis qu'il a fait son apparition sur la scène internationale avec son univers de fêtard, envahi de références sportswear ultra-techniques. Chez Louis Vuitton, le poste qu'il occupait précédemment, il s'était mis en quête d'un vocabulaire particulier, basé sur le mélange du monogramme et de cultures multiples, lui permettant de passer à la vitesse supérieure.
 
Mais ce soir, cette deuxième collection pour Dior Homme était sans aucun doute la meilleure qu'on ait vue de Kim Jones - du moins jusqu'ici.

L'invitation ? Une pochette souple avec une illustration rappelant la Révolution française. L'image - réalisée par Raymond Pettibon, artiste américain originaire de l'Arizona - présentait un sans-culotte aux cheveux sales entouré d'une série de phrases, presque comme des appels aux armes : « C'est moi. La manifestation de la féminité. La caricature des personnages. L'image du portrait. L'illustration de l'illumination. »

Les images de Pettibon apparaissaient tout au long de la collection sur des étuis élégants, des hauts époustouflants et des sacs à dos.


Dior Homme - Automne-hiver 2019-20 - Paris - Photo: Dior
  
Prendre les armes, c'est un peu ce qu'a fait Kim Jones en jouant avec les codes de la vénérable maison, tout en leur rendant hommage. Dans un cadre idéal, puisque c'est ici que les Révolutionnaires ont organisé la Fête de l'Être Suprême en 1794 et qu'un des premiers maires de Paris a été guillotiné. 
 
Kim Jones a peut-être exagéré son attachement à la maison Dior dans les nombreuses interviews qu'il a données ; il était donc particulièrement rafraîchissant de le voir transformer l'univers de la maison à son image. À en juger par les applaudissements qui ont explosé à la fin du défilé, le pari était réussi.

« Je voulais capter l'art de la couture et l'âme de Paris. Je voulais quelque chose de vraiment parisien », a déclaré Kim Jones dans les coulisses, après ce qui s'annonce comme le défilé le plus marquant de la saison internationale du prêt-à-porter masculin.

Traduit par Paul Kaplan

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com

Mode - Prêt-à-porterLuxe - Prêt-à-porterLuxe - AccessoiresLuxe - ChaussuresLuxe - DiversDéfilés
INSCRIPTION À LA NEWSLETTER