×
Publicités
Publié le
20 mai 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Dior: Kim Jones et Eli Russell Linnetz ensemble pour la collection capsule 2023

Publié le
20 mai 2022

Suivant les pas de Gucci en novembre dernier et de Louis Vuitton le week-end dernier, Dior et son directeur artistique Kim Jones débarquaient en Californie il y a quelques jours pour dévoiler jeudi soir leur collection capsule 2023. 


Dior et ERL s'invitent à Venice, Los Angeles - Eric Staudenmaier


Si Kim Jones préférait s’installer au Château Marmont, l’hôtel de West Hollywood aujourd’hui converti en "club privé", et que l’équipe de création était, elle, concentrée au nouveau Fairmont Century Plazza Hotel à Beverly Hills, le show Dior avait bien lieu, lui, dans le quartier de Venice. Celui là-même où se trouve le Studio d’Eli Russell Linnetz, choisi pour co-créer la collection capsule.

Sous un ciel gris gris, et quelques micro gouttes d’eau qui firent leur apparition (rarissime à Los Angeles), le défilé menswear 2023 s'est tenu en pleine rue, sur Windward Avenue, entre Venice Boulevard et le front de mer, l’une des artères historiques de Venice, longtemps occupée par des canaux et convertie en une artère pavée à la fin des années 30. Entre deux immeubles, la traditionnelle guirlande lumineuse "Venice" affichait Dior et ERL, attirant touristes et voisins à l'entrée.

Au milieu de robots filmant l’événement à 360 degrés, et dans un décor tout bleu océan, parsemé de quelques palmiers néons, les 600 invités prenaient place sagement. Parmi elles, Christina Aguilera, Christina Ricci, Nicola Peltz, Lisa Rinna, Michele Lamy, Umberto Leon ou encore le rappeur sud-coréen Sehun, ambassadeur de la maison Dior, en pull violet brillant. 


Christina Aguilera - DR


Au programme, une quarantaine de silhouettes mariant toutes l’univers tailoring et le savoir-faire de la maison Dior à l’esprit pop et décalé du créateur californien Elie Russell Linnetz. Et un premier costume pour commencer, à l’allure nonchalante, revendiqué School brother proposé en gris oversize et aux tonalités gris métalliques, clin d’œil à la couleur chère à Christian Dior et à la première collection Kim Jones pour la maison Dior.
 
La collection suivait sur une touche relaxée autour d’une série de shorts brodés et emplumés, assortis à des pulls titrant "California Couture", à des sweats aux courbes graphiques et pailletées. La note pastel s’invitait partout, en vert amande, rose ou lilas, se mariant parfaitement aux couleurs de L.A.

Largement présent dans la collection, le pailleté rappelait Hollywood dans sa gamme de turquoise, rouge ou argenté, s’invitait aussi en bande verticale sur les pantalons et les sweats et sur les sacs minaudière revisitant avec brio le fameux modèle saddle en version masculine. Un supplément de glamour vu aussi autour d’une cape de plage aux accents de fête et de spectacle. 



Kim Jones + Eli Russell Linnetz - DR


L’esprit matelassé retrouvait aussi de sa superbe sur les sweats aux courbes de vagues very Californie, sur les baskets de skate en satin et cuir comme sur les pantalons réinterprétant l’esprit cannage.

"Nous nous sommes inspirés des archives Dior à partir de mon année de naissance, 1991, expliquait Eli Russell Linnetz. C’était la période Gianfranco Ferré, qui était alors directeur artistique de la maison. L’idée de 'maximalisme' vient de là et de mon univers, soit un mélange de chaos et de perfectionnisme, comme une collision de moments croisant les époques historiques et contemporaines".

Des mots qui résonnaient parfaitement avec les dernières pièces de la collection, empruntant les éléments biographiques de la maison Dior et du créateur californien – ainsi des tee-shirts aux imprimés journaux mixant leurs histoires, ou du chiffre 47, année de la première collection haute couture de Christian Dior, porté sur un sweatshirt ultra graphique et coloré. 


Costume blanc et chapeau à voilette - DR


Le défilé de la capsule Dior se concluait par un costume blanc (de marié ou pas), brillant, relaxé et porté avec un chapeau à voilette exquis. 

Convaincu par le travail d’Eli Russell Linnetz, un créatif californien touche-à-tout, remarqué notamment pour la réalisation de clips pour Kanye West, des collaborations avec Lady Gaga et les Kardashian, et pour l’esprit de sa mode pop et colorée, Kim Jones reconnaissait son admiration pour l’artiste, "une personnalité incroyablement inspirante, qui vient apporter un autre regard sur la maison et dont j’adore la créativité".

En parallèle du show physique, notons que la maison Dior diffusait, en plus de ses réseaux sociaux, depuis la plateforme Horizon Venues, et permettait aux propriétaires de casques Oculus de vivre une expérience unique, en direct et en réalité virtuelle en s’invitant au sein d’un amphithéâtre entouré par d’autres avatars…

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com