×
Publicités
Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
21 janv. 2022
Temps de lecture
4 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Dior Men : pour le 75e anniversaire de la maison, des jardiniers élégants aux Tuileries

Traduit par
Paul Kaplan
Publié le
21 janv. 2022

Kim Jones a célébré le 75e anniversaire du New Look avec une collection masculine sensationnelle, et un défilé orchestré à la perfection, qui lui ont valu une ovation debout vendredi après-midi à Paris.


Dior men


 
La collection comporte deux collaborations — la première avec Birkenstock, et la seconde avec Monsieur Dior lui-même, de ses codes à sa passion pour l'horticulture, en passant par son amour pour la capitale française. Dans un décor fantastique qui recréait le pont Alexandre III, le plus emblématique de la ville, à l'intérieur d'une tente géante installée sur la place de la Concorde.

L'ADN de Dior est aujourd'hui si profondément ancré en Kim Jones qu'il peut reprendre tous les codes de la maison — tailleur Bar, manteau Bar, broderies artisanales, motifs cannage, crocodile ou léopard — tout en se les appropriant de manière très personnelle.

Monsieur Dior, grand amateur de tailoring britannique, adorait les carreaux prince-de-galles : Kim Jones les a ressuscités sur des blazers à six boutons parfaitement coupés et des costumes dotés d'un astucieux clin d'œil, des découpes bord-franc pour un effet inachevé qui rappelle le geste artisanal du tailleur — ses costumes sont toujours inattendus et flatteurs. Dior fournissait autrefois des costumes bleu marine, très français, très classiques, aux PDG et à leurs lieutenants. Sous la houlette de Kim Jones, la maison est devenue l'un des laboratoires incontournables du tailoring contemporain.


Dior Men Winter 22 - Fall-Winter2022 - Menswear - Paris - © PixelFormula



Cette audace n'a pas empêché Kim Jones de rendre hommage au légendaire défilé "New Look" de Dior, qui a eu lieu le 17 février 1947, il y a trois quarts de siècle.

"Et par ailleurs, cela fait exactement 25 ans que M. Stephen Jones fait partie de la maison", a-t-il complété lors d'une présentation organisée avant le défilé.

Le maître chapelier Stephen Jones a immédiatement précisé : "J'ai commencé ici quand j'avais 3 ans ! Ils m'ont arraché à ma ville natale de Londres".

"Stephen est un ami de longue date, et un héros pour moi. Il est aussi l'oracle de Dior. Nous avons réfléchi ensemble à ce que pourrait être, pour nous, la collaboration ultime. Pour lui, c'était clair : une conversation avec Christian Dior."

Début de réponse : une ligne mémorable de bérets aux imprimés félins, déclinés sous de multiples formes — chapeau écossais, à fond plat, militaire, cloche...

Kim Jones s'est aussi amusé à mettre au point des patronages complexes, comme les cols en forme de feuilles qui se transformaient en coupe-vents, en écho aux vestes courtes à double boutonnage qu'on trouvait dans les premières collections de sa propre ligne il y a deux décennies.


Dior Men Winter 22 - Fall-Winter2022 - Menswear - Paris - © PixelFormula



Si Monsieur Dior aimait quelque chose par-dessus tout, y compris la mode, c'était ses jardins, et Kim Jones a rendu hommage à cette passion horticole avec un pantalon et une veste de jardinier tirés des archives, cette dernière attachée nonchalamment à la taille. Il a même imaginé un sweat-shirt en soie Miss Dior brodé à la main de motifs floraux. Porté avec un pull en organza et laine polaire, magnifiquement orné de délicates fleurs, extraites d'une robe d'été Couture de 1953.
 
"Les gens me réclament des pièces haute couture pour les hommes. Les commandes ne ralentissent pas, et je pense que d'une certaine manière, vendre des pièces à des prix élevés en petits volumes, c'est la démarche la plus éco-responsable que vous puissiez choisir. Et c'est quelque chose qui me tient beaucoup à cœur", confesse Kim Jones.
Le défilé dévoilait également une nouvelle collaboration avec Birkenstock. Jamais une marque n'a insufflé plus de luxe dans le cadre d'un partenariat avec la marque allemande — les sabots en feutre étaient brodés.

"Je fais un peu de jardinage. Et j'adore passer du temps dans les jardins. Mais j'ai des jardiniers pour le faire. Je n'ai tout simplement plus le temps", a confié Kim Jones en haussant les épaules. En plus de ses activités chez Dior, celui-ci dessine les collections féminines de Fendi à Rome.

Kim Jones a également mis l'accent sur les bijoux haut de gamme, avec un bracelet en diamants et émeraudes imaginé par la joaillière Victoire de Castellane, "la chose la plus chère que nous ayons jamais créée". Mais aussi de superbes bijoux fantaisie en argent conçus par Yoon, avec des bracelets de perles grises, des broches en perles blanches, des porte-clés en forme de feuille et, bien sûr, beaucoup d'étoiles, astres adorés par l'ultra-superstitieux Monsieur Dior.

Sous des tonnerres d'applaudissements, Kim Jones a salué aux côtés de Stephen Jones. Un moment de triomphe, qui a fait de lui le créateur le plus influent de la mode masculine de notre époque.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2022 FashionNetwork.com