×
Publicités

Dirk Bikkembergs, renommée Bikkembergs, se relance au Pitti Uomo

Publié le
today 13 juin 2019
Temps de lecture
access_time 3 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Bikkembergs ouvre un nouveau chapitre. A partir de cette saison, la griffe de sport couture fondée en 1987 par le couturier belge Dirk Bikkembergs perd son prénom et simplifie son offre autour d’une unique ligne baptisée Bikkembergs, telle qu’était nommée jusqu’ici sa ligne jeune, unifiée à partir de la saison printemps-été 2020 avec la collection principale. Autre étape essentielle à sa relance, la marque est désormais détenue par un seul et même actionnaire : la compagnie chinoise Modern Avenue Group (ex-Canudilo), montée à 100 % du capital en février 2019.
 

La nouvelle collection Bikkembergs aux couleurs olympiques - ph Dominique Muret


Le groupe avait pris en juillet 2015, via la société Levitas, la majorité de Bikkembergs, à hauteur de 51 %, tandis que les 49 % restants étaient détenus de manière paritaire par le spécialiste de la chaussure Zeis Excelsa et par Sinv, qui pilotait l'habillement. Cette dernière a vendu ses parts, mais va continuer à produire les collections de prêt-à-porter toujours en licence. En revanche, Zeis Excelsa, partenaire historique de la griffe, s’est retiré, car en pleine restructuration après une période difficile, et c’est la société de Hong Kong Global Brands Group, qui va désormais produire les chaussures Bikkembergs sous licence.
 
« Ces trois dernières années, nous avons restructuré en profondeur l’entreprise, recréant les fondamentaux. Aujourd’hui, avec un seul actionnaire aux commandes, nous sommes prêts à repartir sur ces nouvelles bases. Proposer une ligne unique sous le nom de Bikkembergs, toujours centré sur son DNA sportif, va nous permettre de donner plus de force à la marque, tout en proposant une gamme de prix plus élargie. Nous avons également réintroduit avec le printemps 2020 les pré-collections », explique à FashionNetwork.com Dario Predonzan, le directeur des opérations recruté en 2016 pour accompagner la relance de la griffe, qui a nommé dans la foulée Lee Wood en tant que directeur créatif.

Pour donner plus de visibilité au projet, la maison, habituée des podiums milanais, a choisi cette saison le Pitti Uomo, place incontournable pour le marché de la mode masculine, où elle a dévoilé, dans un grand stand stratégiquement positionné sur le parvis central du salon, sa collection pour le printemps-été 2020.
 

Dario Predonzan, le COO de Bikkembergs - ph Dominique Muret


Centrée sur les Jeux olympiques et ses couleurs symboles bleu, noir, rouge, jaune et vert, la nouvelle ligne Bikkembergs mise surtout sur le sportswear, restreignant un peu l’offre tailoring. Le menswear reste prépondérant par rapport à l’habillement féminin, représentant 80 % des ventes de prêt-à-porter et 60 % des chaussures.

La marque, dont le chiffre d'affaires s'élevait à 80 millions d’euros en 2015, ne publie pas de résultats, mais le manager assure qu’elle « a renoué avec la croissance cette année ». Elle dénombre 32 points de vente monomarques, entre boutiques et corners, et est distribuée à travers quelque 550 magasins multimarques. Ses principaux marchés sont l’Europe de l’Est avec la Russie en tête et l’Asie.
 

Un modèle de chaussures de la nouvelle collection Bikkembergs - ph Dominique Muret


« Nous sommes en train de récupérer des marchés importants, comme l’Italie en pleine croissance ou la France, où nous avons fait 48 clients cette saison avec la ligne de chaussures. L’idée et de nous renforcer où nous étions importants et de gagner de nouveaux marchés », indique Dario Predonzan, qui cherche activement un emplacement pour installer un flagship à Milan, à la suite de la fermeture l’an dernier de sa boutique emblème de via Manzoni.
 
L’autre axe de développement est celui de la diversification de l’offre à travers des accords de licence. Ainsi, la catégorie sous-vêtements et beachwear développée par CSP International Fashion Group (ex-Perofil) « est devenue une collection stratégique ». La licence de sa collection enfant est gérée par Unique Children Wear et pour les chaussures junior par le nouveau partenaire Elisabet, tandis que la licence pour le parfum est pilotée par Perfume Holding et les accessoires textile par le spécialiste italien de la soie Ratti.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2019 FashionNetwork.com