×
5 581
Fashion Jobs
Publicités

Dix-huit mois après sa relance, Gucci présente des objectifs ambitieux aux investisseurs

Par
AFP
Publié le
today 4 juin 2016
Temps de lecture
access_time 2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Dix-huit mois après un virage « radical » pour contrer une croissance en berne, Gucci et sa maison-mère Kering ont présenté aux investisseurs réunis à Londres des objectifs ambitieux pour la marque italienne.

Gucci - Fall-Winter2016 - Womenswear - Milan - © PixelFormula


Le groupe français de luxe Kering avait décidé fin 2014 de remuscler la Maison dont la croissance s'était tassée en 2013 puis avait reculé en 2014 : le PDG de Gucci Patrizio di Marco et sa directrice de la création Frida Giannini avaient ainsi été remerciés, et remplacés respectivement par Marco Bizzarri et Alessandro Michele.

Le groupe de François-Henri Pinault a tenu vendredi dernier à Londres une journée investisseurs pour présenter la stratégie à venir pour la marque, sans pour autant dévoiler l'échéance pour atteindre les objectifs fixés.

Ainsi, « l'ambition à long terme » est d'atteindre un chiffre d'affaires annuel de 6 milliards d'euros (contre 3,9 milliards en 2015), selon les documents présentés aux investisseurs.

Une des priorités est la croissance organique, via notamment l'augmentation des « ventes au mètre carré » dans ses magasins: aujourd'hui équivalente à 20.000/22.000 euros, Gucci souhaiterait la faire progresser « jusqu'à +50 % dans toutes les régions ».

Gucci est la principale source de profits du groupe Kering. 2015 a été une année de transition pour la marque, avec une performance en dents de scie mais un exercice qui s'est clos sur +0,4 % de croissance organique. Et au premier trimestre 2016, les ventes se sont affichées en progression de 3,1 %.

L'objectif est aussi d'avoir « un contrôle serré de l'Opex », soit les charges d'exploitation, et de réduire certaines dépenses, en termes de communication et d'ouverture de nouveaux magasins. Gucci ambitionne également de tripler l'e-commerce.

« Nous sommes particulièrement optimistes et confiants », a indiqué le PDG, Marco Bizzarri, à quelques journalistes. « Depuis mars, nous avons une nette accélération des ventes. C'est comme une vague, au début elle est petite puis au fur et à mesure, elle grossit », a-t-il poursuivi.

« Il faut du temps pour repositionner une marque aussi radicalement : il faut d'abord plusieurs mois pour que les nouvelles collections arrivent dans les magasins, et ensuite il faut que les consommateurs comprennent le changement », a résumé Marco Bizzarri.

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2020 Agence France-Presse
Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (ou sur cette page selon le cas) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, rediffusée, traduite, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. L'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions qui ne peuvent être exclus, ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.