×
Publié le
1 avr. 2021
Temps de lecture
2 minutes
Partager
Télécharger
Télécharger l'article
Imprimer
Cliquer ici pour imprimer
Taille du texte
aA+ aA-

Dolce&Gabbana attaque Diet Prada en justice

Publié le
1 avr. 2021

Le 18 mai prochain, se retrouveront sur les bancs du tribunal de première instance de Milan la griffe de luxe Dolce & Gabbana et les fondateurs du compte Instagram Diet Prada, Tony Liu et Lindsey Schulyer, qui comparaissent pour diffamation pour avoir vivement critiqué  la campagne publicitaire de la maison italienne diffusée en Chine en 2018, retirée suite à la polémique.


Stefano Gabbana et Domenico Dolce - DR


Le populaire compte Instagram avait accusé la marque de luxe de montrer une image stéréotypée du pays et des femmes chinoises après la diffusion de trois spots publicitaires sur Weibo, le réseau social chinois.

Diet Prada avait également publié une série de captures d'écran contenant des messages privés supposément échangés entre une collaboratrice et Stefano Gabbana.

En répercussion, la griffe italienne avait dû annuler un défilé événement à l'Expo Centre de Shanghai, programmé le 21 novembre 2018, et les deux stylistes italiens avaient publié une vidéo d'excuses en annulant la campagne en question.

C'est l'équipe de Diet Prada qui a communiqué sur ce jugement à venir via son compte. Lors d'une première audience qui s'est tenue début mars, les avocats de Diet Prada, Marco Amorese et Anna Orofino, ont présenté une plaidoirie défensive au juge, en revendiquant la liberté d'expression.

"Avec la montée de la haine anti-Asiatiques aux États Unis, c'est une erreur de continuer à rester dans le silence lorsqu'il s'agit d'une menace à notre liberté d'expression. Nous sommes une petite entreprise qui compte parmi ses fondateurs une personne de couleur et qui essaie de combattre le racisme dans sa communauté", pouvait-on lire dans un post du compte récemment.

Selon le journal italien Corriere della Sera, Dolce & Gabbana demanderait 500 millions d'euros de dédommagements, dont respectivement 3 millions et 1 million pour préjudice porté à l'encontre de la marque et de Stefano Gabbana, pour avoir été nommé personnellement.

Diet Prada a lancé une cagnotte en ligne sur Gofundme.com pour couvrir ses frais de justice: celle-ci a récolté 53.000 dollars au 30 mars à 14h, sur les 55.000 fixés.

Avec l'ANSA et la rédaction France de FashionNetwork.com

Tous droits de reproduction et de représentation réservés.
© 2021 FashionNetwork.com